Numéro 5SolidaritéJeune ingénieure diplômée et engagée, à la recherche d’un emploi dans la protection animale

Camille Assié15 octobre 202115 min

Un engagement en matière de condition animale : mon parcours jusqu’à présent

Sans surprise, je fais partie des 89% des Français qui considèrent importante la question animale. Si c’est également la réponse que j’aurais donnée pour ce sondage IFOP, mon intérêt pour la condition animale va bien au-delà de cette simple déclaration. Il s’ancre et se révèle au travers de mon parcours personnel et professionnel. Explications :

Sur le plan personnel d’abord, la question animale me tient particulièrement à cœur, sans que je ne puisse encore me l’expliquer. Je n’ai jamais eu d’animaux de compagnie étant enfant, j’étais rarement au contact de la faune sauvage et domestique, et pourtant. Je suis, depuis mon plus jeune âge, fascinée par l’originalité et la diversité des comportements animaux. Toute petite, je jouais aux Playmobil® en attribuant un nom et une personnalité à chaque animal, et lui attribuais une vie sociale et émotionnelle. Des personnes dans mon entourage avaient des animaux, que je m’émerveillais à voir s’épanouir, et dont je prenais des nouvelles régulières.

Plus tard, depuis mes années lycée, je n’ai eu de cesse de développer une réflexion intérieure autour de notre rapport au vivant, aux animaux non-humains en particulier. En rêvant du métier que j’aurais aimé exercé, c’est celui d’éthologue qui m’apparaissait.

Depuis ce temps, j’ai cherché à m’informer régulièrement autour de ces sujets. J’ai lu avec passion les écrits de Eric Baratay, Yolaine de la Bigne, Boris Cyrulnik, Sue Donaldson, Elisabeth de Fontenay, Jane Goodall, Jean-Baptiste Jeangène-Vilmer, Corine Pelluchon, Violette Pouillard, Emmanuelle Pouydebat, Tom Regan, Carl Safina, Jonathan Safran Foer, Peter Singer… J’ai aussi eu la chance de pouvoir assister sur Paris à des colloques autour des animaux, et de rencontrer les principales associations de protection animale lors d’évènements ou de marches.

Lire, écouter, échanger, m’ont éveillée à l’enjeu de la considération morale des animaux non-humains, et je sais que mon parcours intellectuel personnel n’en est qu’à son commencement.

En parallèle, mon parcours académique a visé à cultiver rigueur scientifique, sens critique et qualité d’expression. Bonne élève, j’ai pris la voie de la classe préparatoire BCPST, puis ai choisi de suivre une formation d’ingénieure généraliste. Etudier à AgroParisTech a ouvert ma réflexion sur de multiples dimensions, dans une vision systémique, me permettant d’acquérir une compréhension globale d’un monde en perpétuel changement.  

J’ai terminé mon cursus en suivant la formation Sciences politiques, écologie, stratégie. L’interdisciplinarité de cette dernière et la qualité de son enseignement m’ont accompagnée vers une meilleure compréhension des interactions gestion du vivant/milieux sociaux et des mutations de l’action publique et privée. J’en suis sortie avec les outils nécessaires à la gestion de projets complexes, afin de co-construire des stratégies réalistes et souhaitables pour préserver notre si précieuse biodiversité.

Quant à mon parcours professionnel, il se définit pour le moment par mes expériences de stage.

Un premier stage au GRAAL (Groupement de Réflexion et d’Action pour l’AnimaL) m’a permis de me professionnaliser dans la réhabilitation des animaux de laboratoire. J’y ai assuré le suivi des sorties de laboratoires des animaux, et de leur accueil dans des refuges. Cela initiée au monde de la recherche animale et à l’action bénévole.

J’ai ensuite largement élargi mes compétences dans le cadre de mon service civique avec HISA (Human Initiative to Save Animals), lors de la gestion de projets visant à favoriser la cohabitation homme/faune sauvage. Cela m’a également fait découvrir le milieu associatif et j’y ai rencontré des personnes engagées très inspirantes.

Ma dernière expérience de terrain, au Centre de Conservation de l’Elephant au Laos en tant que biologiste comportementale, m’a offert de rares et précieux moments de découverte des éléphants d’Asie, et m’a plus que jamais motivée à agir au quotidien dans mes choix de consommation, en faveur de la préservation de la faune sauvage.

J’ai enfin été initiée à l’action politique, en travaillant au sein du cabinet de Christophe Najdovski, adjoint à la maire de Paris en charge de la condition animale. J’ai consacré mon mémoire de fin d’études à la prise en considération de la condition animale par les politiques publiques de la Ville de Paris. L’action publique au service de l’intérêt général, celui des non-humains compris, me semble essentielle. Au travers de ce stage au sein-même d’une institution importante, j’ai touché du doigt la possibilité de faire évoluer peu à peu les mentalités, peut-être plus qu’ailleurs… pour à terme, et de manière idéale, construire une communauté mixte qui inclue et respecte les intérêts des animaux non-humains.

Aujourd’hui je souhaite poursuivre mon engagement, et débuter une longue carrière dans la protection animale

Mes qualités

Mes expériences précédentes m’ont permis de développer plusieurs qualités, que je cherche à réinvestir activement dans un prochain emploi. Parmi celles-ci, du savoir-être : curiosité intellectuelle ; force de proposition ; rigueur et organisation ; adaptabilité et réactivité ; implication et dynamisme. J’estime pouvoir également mettre à profit de ma future structure des qualités de savoir-faire : suivi stratégique ; capacité de synthèse ; animation de réseau ; vulgarisation et communication ; apporter une réponse à des situations complexes…

Ce que je recherche

Je souhaite agir quotidiennement et concrètement pour accompagner une évolution des mentalités vers une meilleure considération des autres animaux. Pour cela, il me plairait de m’investir dans : 

  • La sensibilisation des politiques (pratiquer du plaidoyer pour une association de protection animale ; agir directement en intégrant une collectivité, par exemple en tant que chargée de mission animal en ville)
  • La sensibilisation grand public (en tant que chargée de campagne d’une association de protection animale ; sensibiliser les jeunes dans le cadre scolaire et extrascolaire)

De manière générale, il est important pour moi que le poste que j’occupe allie une dimension humaine et relationnelle, à un aspect plus scientifique ou éthique, et expert, sur un sujet qui me passionne.

Je recherche un emploi à plein temps, dans une équipe bienveillante et motivée. Dépasser certains horaires ou résoudre des situations conflictuelles ne me dérange pas, tant que cela se fait au profit d’une action globale et efficace en faveur de la protection animale.

Disponibilités

Pour une embauche : je suis disponible à moyen et long terme, en France métropolitaine.

Pour un appel, une rencontre : je suis toujours disponible pour un échange, un partage d’expérience ; ces rencontres m’ont construite et les récits de parcours militants et inspirants sont précisément ceux qui me donnent envie de m’engager. Au plaisir donc de vous rencontrer !

Mon CV ici

Camille Assié

linkedin.com/in/camille-assie/

Ingénieure scientifique généraliste

Il y a un commentaire

  • PIERARD Isabelle

    15 octobre 2021 à 18h38

    Très beau parcours Camille !
    Je vous souhaite pleine réussite et succès dans vos recherches.

    Répondre

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Copyright © 2021 Savoir Animal. Tous droits réservés.