ActualitésSolidaritéL’association 4 sabots et un fer : une mission de vie altruiste

Camille Brumauld10 juillet 202424 min

L’association 4 sabots et un fer a été créée en 2010 par ma mère, Valeria Orfila, après plus de quarante ans dans la protection animale sur divers fronts (contre les tests/expériences sur les animaux/contre l’hippophagie/contre les delphinariums, contre les animaux dans les cirques/contre la corrida/le piégeage/pour la stérilisation des chats-chiens…).

Après des années d’assistanat auprès des vétérinaires et d’éthologie, elle décide de créer son sanctuaire de cœurs cabossés et de les remettre en confiance en fondant cette famille inter-espèces qui évolue librement au fil de ses affinités.

Les animaux, dont 70% sont des seniors, sont à parrainer. Un parrainage qui permet non seulement de suivre les évolutions de ces petits trésors mais également de participer à leurs besoins quotidiens alimentaires et élémentaires sous une forme pédagogique puisque le suivi de la filleule ou du filleul, se fait par le biais d’une newsletter personnalisée permettant d’apprendre pour comprendre ses besoins.

Valeria dispense d’ateliers d’éducation et de sensibilisation au vivant dans les établissements scolaires & IME mais aussi d’ateliers vers une transition alimentaire végétale, responsable (cosmétique/vestimentaire). Des ateliers récompensés par une journée au milieu des animaux du sanctuaire pour une découverte, un quizz, une chasse au trésor ludique…  Selon la saison, Valeria adapte le menu !

À chaque atelier, elle évoque et informe sur l’actualité de grandes associations, de petites et de grandes actions qui rendent le monde plus beau permettant aux jeunes et moins jeunes d’être concernés par les changements qu’ils peuvent actionner simplement (pétitions/clics/partages) ou sur le terrain (bénévolat/engagement).

Lorsque Valeria a créé 4 sabots et un fer, c’était avant tout pour sortir de la misère les animaux et fonder cette famille animale. Auteur-scénariste, romancière, elle a mis tout ce qu’elle possédait pour les besoins des animaux secourus. 
Comme beaucoup d’associations, les fonds ne sont pas inépuisables, Valeria lance des appels aux dons, elle organise des collectes alimentaires, mais aussi des cagnottes afin de faire face aux frais vétérinaires conséquents car les animaux prennent de l’âge et ont besoin de soins évolutifs, d’alimentation adaptée…

Nul ne peut anticiper les imprévus, une blessure grave, un traitement lourd… À moins d’avoir un portefeuille conséquent bien entendu ou de faire partie des grands noms. Valeria se moque de la reconnaissance des hommes, tout ce qu’elle voit et l’apaise se trouve dans les regards de ces animaux fantastiques comme elle aime les nommer. Dans leurs regards, je vois l’essentiel de l’existence… Un essentiel connecté au respect et à la gratitude de chaque jour passé à leurs côtés.

Il y a quatorze ans tout juste, lors d’une saisie dans un entrepôt-usine de poneys et d’ânes confondus, au milieu d’une trentaine de cadavres, un petit croisé âne-shetland se débattait pour survivre. Il avait 4 mois, il n’avait jamais vu la lumière du jour, au sol gisaient sa mère et ses compagnons de fortune.

Valeria a ramené le petit trésor paniqué jusqu’à chez elle et a entendu ce qu’il lui demandait… Une famille. Muschu de son petit nom, s’est frayé un chemin de cœur au milieu des chevaux et s’est imposé comme un grand alors qu’il ne fait qu’un mètre vingt centimètres mais il a du carafon comme on dit !

Il y a quelques jours, Muschu s’est blessé violemment en se grattant le postérieur dans un gros rond de foin, se faisant un garrot avec la ficelle. La puissance pour s’en défaire (250kg de foin)…Le pronostic de la vétérinaire était mauvais ‘fracture/euthanasie’. Valeria a insisté pour que Muschu soit transporté à  la clinique vétérinaire afin qu’il passe des radios. Verdict : une vilaine plaie et deux ligaments déchirés. Hospitalisation, un plâtre attelle, pansement à changer quotidiennement, puis un jour sur deux puis un jour sur trois… Convalescence et contrôle vétérinaire entre quatre et six mois. Pendant l’hospitalisation en cours, confectionner vite un box adapté à cette convalescence et créer une cagnotte afin de régler la facture.

Muschu est en vie, c’est un combattant et nous ne lâcherons rien, il n’a pas dit son dernier mot. Comme il évolue avec de grands chevaux, que nous surveillons quotidiennement par chance, grâce à la bienveillance et le savoir faire de ce réseau qui l’entoure, nous réussirons cette cagnotte et cette convalescence. Muschu pourra rejoindre son groupe avant l’hiver et nous profiterons de son temps de pause pour mettre en place des séances avec des professionnels du bien être car Muschu n’a jamais été enfermé depuis son secours il y a quatorze ans et l’enfermement ne doit plus être synonyme de traumatisme.

Pour participer à la cagnotte en ligne, la facture y est visible et mise à jour au fil des interventions vétérinaires, pour soutenir les animaux, réserver un atelier, parrainer un animal… quatresabots.org

Pour chaque soutien, un reçu vous est délivré, permettant un abattement de 33% pour une société et de 66% pour un particulier. En contrepartie, Valeria vous fera parvenir le PDF de son livret ‘Je suis un Animal comme les Autres’ (une vie entière dédiée aux animaux),  livret réalisé par son fils Camille, engagé dans la protection du Vivant.

instagram.com/quatresabotsetunfer


Camille Brumauld

Webmaster

2 commentaires

  • Jack

    10 juillet 2024 à 8h10

    Magnifique travail
    Etes vous constitué en association 1901?

    Répondre

    • Orfila

      10 juillet 2024 à 14h58

      Bonjour Jack
      Oui tout à fait🙏🌟

      Répondre

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.