Numéro 8Animaux domestiquesJ’ai un chat mâle, suis-je vraiment concernée par la stérilisation ?

Gorete Neves15 juillet 202213 min

En 2021, 45 305 animaux ont été recueillis dans les 55 Refuges de la SPA et 200 000 animaux ont été recueillis dans les 270 refuges de la Confédération National Défense Animal.  À ces statistiques, s’ajoute le nombre, non quantifié, d’animaux pris en charge par les près de 400 autres refuges et par les 3 200 associations sans refuge travaillant par réseau de familles d’accueil Françaises.

Comment quantifier le nombre de chatons issus de portées non désirées et dont on préfère se débarrasser dans la rue ?

Ces petits chats qui ne trouvent pas preneurs rejoignent la cohorte des malheureux sans foyer, nourris au hasard des bonnes volontés, proliférant de façon anarchique dans nos rues et menant une vie de détresse…

À l’article 11 de la loi du 30 novembre 2021 visant à lutter contre la maltraitance animale et conforter le lien entre les animaux et les hommes, il est demandé que dans un délai de six mois à compter de la promulgation de la loi, un rapport dressant un diagnostic chiffré sur la question des chats errants soit établi. Six mois après, nous attendons toujours…

En attendant que les pouvoirs publics prennent la mesure de la gravité de la situation, la prolifération des chats ne cesse de croître et les associations “vident la mer à la petite cuillère” !

Du fait de leur surpopulation, les chats sont les premières victimes de la domestication. Toutes les associations de terrain ne cessent pourtant pas de signaler la situation dramatique dans laquelle des milliers de chats errants doivent vivre. Et le fait de laisser un chat errer et s’accoupler à volonté concoure de façon significative aux problèmes actuels de surpopulation.

Pourtant si chaque propriétaire de chat stérilisait son animal, le nombre de chatons abandonnés dans les rues diminuerait de façon importante.

Il nous appartient à tous d’être responsables et de ne pas participer à ce véritable fléau. 

Pour épargner à ces animaux une vie de misère il est crucial de réveiller les consciences et percevoir la stérilisation comme un devoir citoyen auquel doivent répondre tous les propriétaires de chats, mâles ou femelles !

Car ce n’est pas parce qu’un propriétaire d’un chat mâle n’aura pas à assumer l’arrivée d’une portée non désirée qu’il n’a pas une part de responsabilité à ce désastre !

Lorsqu’une chatte en chaleur est présente dans le voisinage, le chat est capable de parcourir des km pour la trouver, le risque d’accident de la route est accru, les bagarres pour les faveurs des femelles fréquentes, et il s’agit d’ un comportement vecteur de maladies. L’espérance de vie d’un mâle entier est de ce fait plus courte. Et si votre mâle entier vie en appartement, ses vocalises et marquage urinaire à l’odeur très prononcé, peuvent vite devenir source de désagrément ; son mal-être et frustration sont palpables !

Du point de vue comportemental, le chat castré ne marque plus son territoire ou très peu, et l’odeur désagréable de l’urine des chats mâles s’atténue largement.

Nous ne pouvons pas éduquer un chat sur les dangers de la sexualité, mais nous pouvons sensibiliser leurs humains.

 En plus d’être un devoir éthique et citoyen, la stérilisation, bénéficie aux femelles comme aux mâles, en prévenant les fugues, bagarres, malpropreté, le sida félin, la leucose, les abcès, les infections de l’utérus, et le cancer des mamelles. Ainsi, la prolifération et la mort prématuré peuvent être évités.

Lorsqu’on envisage d’adopter un chat, prévoir le budget pour sa stérilisation devrait être un automatisme et une obligation au même titre que l’identification. Il s’agit par ailleurs d’un coût unique, contrairement aux frais vétérinaires annuels de vaccination, déparasitage, entretien et de nourriture qui seront dépensés pendant toute la vie de l’animal.

En stérilisant et identifiant votre chat, vous contribuez à limiter la population féline et la maltraitance qui en découle, vous limitez l’impact des chats sur la petite faune sauvage et surtout, vous protégez votre animal.


Gorete Neves
Autres articles

Responsable du Collectif Chat et Compagnie
Membre du Collectif ESPOAR

Il y a un commentaire

  • Doyen Geneviève

    15 juillet 2022 à 14h20

    Tout à fait d’accord avec vous . Je fais partie depuis de nombreuses années d’une association de protection des chats ; je nourris les chats errants , les fais stériliser et adopter si possible . Effectivement malgré le nombre important des stérilisations, leur nombre ne cesse d’augmenter. Malheureusement les budgets des associations n’augmentent pas ni le nombre de familles d’accueil. Il faudrait une prise de conscience au niveau NATIONAL.Cordialement

    Répondre

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Copyright © 2020-2022 Savoir Animal. Tous droits réservés.