Animaux de compagnieNuméro 2Être famille d’accueil

Gorete Neves15 janvier 20212 min

Être une famille d’accueil est une façon d’apporter sa contribution au bien-être des animaux délaissés pour les uns et est un engagement moins lourd que l’adoption pour les autres. .

Vous souhaitez apporter votre contribution au bien-être des animaux abandonnés sans pour autant franchir le pas de l’adoption, alors la solution passe par le système de la famille d’accueil.
Les associations de protection animale avec ou sans Refuge cherchent des familles pour accueillir temporairement des animaux qui ne s’adaptent pas à la vie en collectivité ou qui ont besoin de reprendre confiance en l’homme, notamment après un abandon.  

Certains animaux ont des besoins spécifiques, il en va ainsi du nursing pour des animaux non sevrés, d’ une convalescence après une intervention vétérinaire, ou d’ un traitement entraînant l’administration de médicaments ou d’une nourriture spécialisée.

Pour la famille d’accueil, aucun frais n’est à régler : suivi vétérinaire, nourriture, laisse ou cage de transport sont pris en charge par la majorité des associations !
Mais attention, même si c’est très enrichissant de secourir un animal en détresse, cela implique que vous puissiez consacrer à l’animal suffisamment de temps et d’amour pour le sécuriser, le rééquilibrer et lui réapprendre la vie en famille, mais surtout de le garder parfois suffisamment longtemps pour s’attacher à lui et savoir s’en séparer le moment venu, car vous l’aurez compris, cette garde est le plus souvent temporaire, le temps que l’animal soit adoptable et qu’un candidat à l’adoption se présente.
Mais rassurez-vous, car si vraiment vous ne voulez pas vous séparer de votre protégé, le moment venu, rien ne vous empêchera de demander à adopter l’animal que vous avez accueilli. L’association qui vous l’a confié sera peut-être triste de perdre une famille d’accueil qui n’aura peut-être plus la place pour accueillir d’autres animaux, mais sera ravie que l’animal qu’elle a secouru ait trouvé un bon foyer.

D’autres familles d’accueil choisissent volontairement d’accueillir des animaux qui ont très peu de chances de se faire adopter.
Ce sont des familles d’accueil longue durée.
Elles contribuent à améliorer le quotidien et à fournir une bonne qualité de vie à des animaux que sont en souffrance en Refuge ou dans la rue, parce qu’ils sont trop âgés, malades ou sauvages pour être adoptés, en leur offrant une aide inestimable : 
la sécurité et l’amour d’un foyer aimant.
Ces animaux qui pour certains ont beaucoup souffert, portent parfois les stigmates d’une vie de mauvais traitements, mais une fois en confiance, grâce à votre amour, ils vous le rendront au centuple.

Pour les personnes qui veulent franchir le pas de l’adoption mais se questionnent sur leur capacité à concilier leur vie avec celle de leur futur compagnon à quatre pattes, être famille d’accueil peut être justement une bonne façon de le vérifier, alors n’hésitez plus, contactez l’association la plus proche de chez vous.

4 commentaires

  • Pingback: RECHERCHONS FA | Le Chat Libre Azuréen

  • Pingback: SOS Familles d'accueil | Le Chat Libre Azuréen

  • Mireille Vulliet-Durand

    30 janvier 2021 à 11h47

    Pour moi le résultat c’est que je n’ai pas pu me séparer de deux chats que j’avais pris en Famille d’Accueil et qui s’entendaient bien avec mes chats. J’avais le coeur déchiré de m’en séparer… Résultat je me retrouve avec 5 chats, je vis de câlin en câlin suivant l’ humeur de chacun et ils sont une fantastique présence de bonheur.
    Deux chats de plus ont fait très peu de différence pour leur entretien et de toutes façons ça ne me gêne pas…. mais j’arrive, sans que ça se voit encore, à 80 ans et j’ai peur de ce qui pourrait leur arriver quand je ne serai plus là. J’étudie un don pour la Fondation Brigitte Bardot (parce que je sais qu’ils ne pratiquant pas l’euthanasie à moins de nécessité, contrairement à la SPA) avec la promesse qu’ils se chargent de chacun de mes matous. J’espère être sûre de leur avenir après moi.

  • Eveline Gerster

    19 janvier 2021 à 21h07

    Oui, c’est une belle mission que d’être famille d’accueil, surtout à mon âge (81 ans) .
    Tristesse aussi de voir partir nos petits protégés.
    Quel bonheur quand, jour après jour, ils retrouvent confiance et joie de vivre !

Les commentaires sont fermés.