Numéro 9Manifestes et TribunesLe renard roux cet incompris

Corinne Rolland17 octobre 20224411 min

15 associations et collectif de protection de la nature et de la faune sauvage se mobilisent pour dénoncer le massacre dont le renard est victime et plaider pour sa réhabilitation.

Le renard, toujours classé sur la liste « Des animaux susceptibles d’occasionner des dégâts », doit encore faire face à une période de chasse étendue ainsi qu’à de multiples demandes de battues administratives, dont certaines apparaissent comme excessives. C’est ainsi, qu’en Janvier et Février 2020, Madame la Préfète des Hautes-Alpes, avait pris six arrêtés, demandant l’exécution de 71 battues administratives aux renards dans différentes communes de son département, et ce, en pleine période de vacances scolaires.

En été 2020, deux projets d’arrêtés prévoyaient d’autoriser « le massacre » par tirs de jour comme de nuit de 1430 renards dans le département de Seine-Maritime, et de 1600 renards par tirs de nuits dans la Somme.

Toutes ces décisions ont fort heureusement été déboutées par référés, puis annulées dans le courant de l’année 2021 suite aux actions en justice des associations mobilisées (LPO Paca, SAPN,  ASPAS, LPO Normandie, Groupe Mammalogique Nornand, AVES France, ONE Voice).

Plus récemment, en octobre 2021, One Voice, en présence de l’ASPAS et d’AVES, a fait suspendre devant le tribunal administratif d’Amiens un arrêté préfectoral de l’Oise qui demandait l’abattage de 1700 renard.

Au regard des différentes études scientifiques qui étayent l’utilité et l’importance du renard roux au sein de notre biodiversité, nous nous interrogeons devant de telles décisions qui nous semble irrationnelles. 

Lorsque sont évoqués les dommages causés aux poulaillers… A l’heure où l’homme s’apprête à poser les pieds sur Mars, est-il bien sérieux de prétendre qu’il n’est pas capable de protéger son poulailler ? Des solutions dûment documentées existent sur internet : « protéger le poulailler du renard ».

Sont régulièrement évoqués les dégâts que le renard pourrait causer à la petite faune sauvage. Entendu par là, majoritairement, le gibier des chasseurs (perdrix, faisans, lapins, lièvres…)

S’il est vrai que le renard peut consommer des espèces dites « gibier », aucune étude ne démontre que la diminution de ces populations serait essentiellement due à la prédation du renard. Au contraire, Mayot et al (2009) démontrent que la mortalité de cette petite faune sauvage est directement liée à l’agriculture intensive qui fait disparaitre les haies, les friches et laboure les prairies, pour aboutir à une uniformisation des paysages qui de surcroit subissent l’usage intensif des pesticides. En France, Mastain et al. (2011) rapportent de nombreux cas de mortalité de perdrix et de diverses espèces de colombidés liés à l’épandage de pesticides ayant pour principe actif l’imidaclopride.

Plus récemment, l’ONCFS (organisme d’état qui porte aujourd’hui le nom  d’OFB) rapporte dans un communiqué du 13 février 2018 que l’imidaclopride en traitement de semences, expose régulièrement les oiseaux sauvages granivores. Les effets provoqués par ces expositions peuvent entraîner des mortalités directes par intoxication et indirectes, en induisant des troubles comportementaux.

Knauer et al., (2010) dans une étude réalisée dans l’ouest de l’Allemagne, ont analysé l’impact de la prédation du renard sur le lapin de garenne, la perdrix grise et le lièvre d’Europe en travaillant sur des données acquises durant 41 ans, Les auteurs concluent que l’amélioration des habitats serait bien plus efficace que la régulation des populations de renards pour restaurer les populations de lièvres, lapins et perdrix

Le prétexte d’une surpopulation supposée des renards est souvent exploité pour demander sa destruction bien que, les études scientifiques réalisées à ce sujet démontrent une autorégulation chez ce dernier, à l’instar de très nombreuses autres espèces animales. “L’autorégulation” s’inscrit le plus souvent dans une combinaison de facteurs environnementaux (ressources alimentaires et sites de reproductions) et de facteurs comportementaux propres à l’espèce.

Différentes études ont montré que dans une population de renards, toutes les femelles n’ont pas accès à la reproduction, autrement dit, toutes les femelles ne produisent pas de portées (Ruette et Albaret (2011), Vos (1995), Lloyd (1968), Macdonald(1977)).

Les maladies transmissibles à l’homme dont le renard peut être le vecteur involontaire sont souvent citées pour justifier sa « régulation ». Cependant, l’histoire nous montre que si la France est indemne de rage depuis 2001, c’est qu’elle y est parvenue grâce à la vaccination orale par hélicoptère et non suite aux pressions drastiques exercées sur la population vulpine (Aubert(1999)). Aujourd’hui, l’échinococcose alvéolaire est souvent évoquée, faisant fi des études scientifiques qui montrent que les campagnes d’abattages, provoquent la dispersion des juvéniles plus sensibles aux maladies et ont un effet contre-productifs sur la prévalence de cette maladie ; alors que le recourt aux appâts vermifuges a démontré son efficacité pour lutter contre cette de zoonose (Deplazes et al-(2004)), Comte et al (2017) 

Le renard est un animal utile

En chassant entre 3000 et 6 000 rongeurs par an le renard se montre un allié précieux pour le monde agricole en permettant des économies pouvant aller jusqu’à 3000 € par an. Sa présence évite l’utilisation de produits biocides qui, de par tous les dégâts collatéraux occasionnés sur la faune et les espèces protégées en déclin, sont un non-sens écologique.

En complétant son régime alimentaire par des fruits et baies sauvages, il participe activement à la dissémination d’essences d’arbres Serafini et Lovari (1993), Grünewald et al.(2010), Guitián et Munilla I.(2010), Lopez-Bao et Gonzalez-Varo (2011)

Le renard est un allié précieux pour lutter contre la maladie de Lyme

Levi et al. (2012) dans une étude publiée dans « Proceedings of the National Academy of Sciences » font coïncider une augmentation de la maladie avec un large déclin du renard roux.

Hofmeester et al. (2017) dans une étude publiée dans la revue scientifique Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences démontrent que le nombre de larves de tiques diminuent lorsque l’activité de prédation du renard roux et de la fouine sur les petits rongeurs (hôtes intermédiaires de l’infection) augmente. Pour éviter l’effet cascade, cette dernière étude appelle à mieux protéger les prédateurs tels que le renard roux en limitant leur persécution à travers l’Europe.

Nous souhaitions attirer l’attention sur la portée majeure de ces études. Le nombre de Français qui ont conscience du rôle sanitaire et écologique du renard est en constante augmentation, ainsi plus de 493 078 personnes ont déjà signé une pétition nationale pour demander à ce qu’il ne soit plus considéré comme « nuisible ».

mesopinions.com/petition/animaux/renards-nuisibles-vraiment/35801

Des millions de personnes se sont émues et révoltées devant les images de massacre de renardeaux courageusement ramenées par les enquêteurs de One Voice qui ont infiltrés un équipage de vènerie sous terre.

youtu.be/AryjJ0aYeHM

La pétition lancée par animal cross qui demande un audit de la liste des Espèces Susceptibles d’Occasionner des Dégâts (ESOD)  a déjà été signée par plus de 74 500 personnes.

mesopinions.com/petition/animaux/evaluation-reglementation-animaux-dits-nuisibles

Les services de l’Etat doivent nécessairement s’interroger sur le bien fondé de la destruction massive des populations du renard roux. Il est aujourd’hui démontré  qu’elle entraine une instabilité sur notre territoire (surpopulation de rongeur, effet contre productif sur les zoonoses). Nous leur demandons par la présente de bien vouloir re-étudier les conséquences écologiques concernant le statut du renard roux en tant qu’animal pouvant occasionner des dégâts et de le sortir de la liste des Espèces Susceptibles d’Occasionner des Dégâts (ESOD). Nous leur demandons enfin que soient ré-examinées les décisions de battues administratives qui découlent de motifs erronés. Nous demandons, aussi, que la pratique de la vénerie sous terre soit définitivement abolie en France, comme elle l’est déjà dans la majorité des pays Européens.

Auteur :

Corinne Rolland, Le collectif Renard Blaireau

Signataires :

Marc Giraud (ASPAS)      

Muriel Arnal (One Voice)     

Sébastien Valembois (Association Green)     

Virginie Boyaval (Association MELES)                       

Pr J.F. Courreau fondateur Faune Alfort          

Allain Bougrain-Dubourg (LPO France)                         

Animal cross

ASPAS (Association pour la protection des animaux sauvages) 

Fondation Brigitte Bardot                                        

Le collectif Renard Doubs                                       

Pierre Athanaze (Action Nature Rewilding France)                                   

Rémi Gaillard (Association Anymal) 

Apolline Tyburzy (Correspondante parti Animaliste) 

Jacques Pivard (Association la Chènevière)  

FNE Doubs

Gérard Charollois (CVN)

Photo : ©Joël Brunet


Corinne Rolland
Site Web | Autres articles

Co-fondatrice du Collectif Renard Blaireau

44 commentaires

  • BOURRE bernard

    29 octobre 2022 à 21h24

    Le renard a toute son utilité dans la nature , de toute manière quasiment tout les animaux de cette pauvre planète ont le droit d’y vivre et ils y ont leurs places, le problème c’est qu’ils ont un terrible prédateur qui ne pense qu’à les tuer , les martyriser, les maltraiter, ce prédateur c’est l’être humain…

    Répondre

    • vincent

      30 octobre 2022 à 20h21

      je suis pleinement d’accord avec vos propos. Pourquoi l’humain a t il cette rage de tuer ? le résultat est qu’il en résulte un déséquilibre, certains animaux prolifèrent excessivement comme les sangliers non que je veuille les tuer mais le renard permettait de limiter leur expansion excessive, etc, etc…

      Répondre

      • Chauvin

        1 novembre 2022 à 16h35

        Bonjour 🙂 Le prédateur naturel du sanglier est plutôt le loup pas le renard. Mais le loup est éradiqué par les chasseurs …. En plus les chasseurs nourrissent les sangliers en hiver pour en avoir assez à tirer dessus pendant la période de chasse. Le sanglier est le cible vivant par excellence pour les chasseurs

        Répondre

  • MICHEL

    29 octobre 2022 à 19h09

    D’accord avec vous. Arrêtez cette extermination

    Répondre

  • Bernard

    29 octobre 2022 à 9h16

    Nous habitons à la campagne et nous sommes régulièrement envahis pas les rats des champs. Ils se propagent d’une habitation à une autre tout à fait librement.
    Si les renards étaient plus nombreux nous ne serions pas ennuyés par les rongeurs !

    Répondre

  • Jeanne pons

    28 octobre 2022 à 22h05

    Totalement d accord avec les associations qui défendent et protègent la Nature… je suis contre toutes actions qui détruit , tue , les animaux , partout sur notre planète

    Répondre

    • David

      29 octobre 2022 à 11h15

      Je suis totalement d’accord

      Répondre

  • BOUTERON Catherine

    28 octobre 2022 à 21h01

    Les renards comme tous les animaux ont leur utilité, ils ont un rôle à jouer dans l’équilibre de la biodiversité. En l’occurrence le renard régule les petits rongeurs, campagnols qui font des dégâts dans les cultures et que nous préférons neutraliser à grand renfort de raticide. De quel droit d’ailleurs pouvons-nous déclarer qu’un animal est nuisible plutôt qu’un autre ? nuisible pour qui, pour quoi ? Nous commençons à payer sérieusement cette politique de comptoir !!!

    Répondre

  • S. Taugourdeau

    28 octobre 2022 à 17h57

    Laissons vivre les renards, qui ont toute leur place dans la chaine de la biodiversité. La nature n’a pas besoin de l’homme pour se réguler. C’est l’homme qui est le super-prédateur.

    Répondre

  • Ebelin Sabine

    28 octobre 2022 à 17h53

    Les renards roux sont des animaux magnifiques, sociables, très utiles dans la nature, pour réduire les rongeurs et du même fait les tiques ou autres parasites, protégeons les plutôt que de les détruire, ils participent à la biodiversité, que l’être humain met de plus en plus en péril avec ses activités……;

    Répondre

  • Joly

    28 octobre 2022 à 17h27

    .Il n’y a pas d’animaux nuisibles! sauf pour les ignorants que sont ces humains brutaux épais.
    Nuisibles ou pas ces gens là n’ont pas à massacrer ,faire souffrir n’importe quel animal
    la chasse leurs sert de défouloir . Tous ces massacreurs d’animaux puent la haine de tout ce qui bouge. .

    ‘C’ est le déni de toute forme de vie animal!

    NON a la haine des animaux! Non aux massacres défouloirs de tous les animaux innocents sans défense
    face aux humains destructeurs du vivant.

    Répondre

  • Lacroix

    28 octobre 2022 à 17h24

    Ras le bol de la chasse ! C’est une activité d’un autre siècle et il faut savoir vivre avec son temps ! Les animaux n’ont pas à subir ainsi la bêtise de certains et, quand pourra-t-on enfin se promener dans la nature sans risquer de se faire tirer dessus!

    Répondre

  • ANGEL

    28 octobre 2022 à 15h36

    C’est l’activité humaine qui est nuisible … L’homme est la gangrène de cette planète.. et n’a aucune reconnaissance pour ce que la planète terre lui offre avec tant de générosité et de gratitude..
    J’ai tellement honte des horreurs commises.. j’ai tellement de colère, et j’ai tellement mal pour nos amis animaliers..
    Que fera l’homme lorsqu’il aura exterminé tous ces pauvres innocents dont nous avons tant besoin ???
    J’aimerais détenir un pouvoir , juste un seul pour mettre un terme à tout ça… Hélas, au grand Hélas, je suis malheureusement et tristement impuissante …
    Mais tant que je vivrais, j’oeuvrerais en faveur de la cause animale de toutes mes forces..
    Animale je suis , animale je resterais…💞

    Répondre

    • Toni

      1 novembre 2022 à 9h44

      Je pense exactement comme vous,
      J’aurais fait le même commentaire,
      Ce n’est pas tous ces animaux magnifiques et très utiles à la bonne santé de la nature qu’il faut “réguler” ou pire, exterminer,
      Ce sont tous ces terroristes écologiques et haineux que sont les chasseurs et les agriculteurs biocides qu’il faut éradiquer.
      J’aimerais tellement pouvoir aussi “réguler” cette population de pourritures nuisibles et abjectes que sont les chasseurs et les agriculteurs industriels, mais, ces parasites écologiques sont très bien protégés et chouchoutés par nos “décideurs”.
      Dommage, à mon grand regret.

      Répondre

  • marret

    28 octobre 2022 à 15h25

    honte à la France pays de torture pour les animaux assassins

    Répondre

  • Irr

    28 octobre 2022 à 15h00

    Il serait temps d’abréger la chasse qu’elle qu’elle soit, toutes ces tueries du moyen âge tout ces accidents animaux comme humains en paie le prix pour des fous de la gâchette, quand il ni aura plus rien à tuer que ferez-vous ? Nous perdons des spécimens de plus en plus entre les chasseurs les éoliennes et les parcs photovolquaique. La France n’est plus qu’un immense champs de bataille sans compter les élevages intensifs qui polluent la terre et l’eau avec cette maltraitance animal.

    Répondre

  • NOËL

    28 octobre 2022 à 14h56

    Il faut arrêter de massacrer les animaux, quels qu’ils soient. Ils sont très utiles pour la nature et les humains.

    Répondre

  • nicole belliot

    28 octobre 2022 à 14h47

    leqs renards ont le droit d’exister, ils sont très beaux;

    Répondre

  • Fournier

    28 octobre 2022 à 14h42

    Cessez ces barbarie d’un autre temps. L’homme se dit intelligent et évolué …..alors qu’il le montre !!

    Répondre

  • CHARLEUX

    28 octobre 2022 à 14h33

    Macron accorde toute les exigences du gros Willy président de la fédé.nationale des chasseurs eu égard à leur nombre d’adhérents, et le renard est le dernier de leur souci. Un bon recadrage serait nécessaire.

    Répondre

  • Bollon

    28 octobre 2022 à 14h14

    Si l’homme n’était pas là pour modifier la chaîne alimentaire, le monde animal se porterai bien mieux. Mais il y a dans ce monde les acharnés de la chasse, des destructeurs, ils n’aiment déjà pas les humains alors que dire des animaux.
    Laissez vivre tranquille ces cerfs, ces renards, ces blaireaux………… arrêtez de vous acharner à détruire.

    Répondre

  • ALARD CLAUDINE

    28 octobre 2022 à 14h05

    IL FAUT ARRÊTER LES MASSACRES…..
    QUAND JE VOIS SUR YOUTUBE DES HOMMES S’ACHARNER À L’ENTRÉE DE LEURS TANIÈRES, (UN ADOLESCENT DE 12 ANS PARMI LES HOMMES), POUR LES SORTIR, ET…. LES TUER, MASSACRER, À COUP DE PELLES OU AUTRE !!!!!!, POUR ENSUITE LES REJETER DANS LE TROU!!!!!!.
    COMMENT L’HOMME PEUT-IL AVOIR UNE JOUISSANCE À UN TEL ACTE ?.
    LE PLAISIR DE MASSACRER……

    Répondre

  • CARCELLI

    28 octobre 2022 à 13h47

    Je suis contre le Massacre des Renards et contre le Massacre de toutes les Espèces animales !!
    Tous les Animaux sont utiles – du + petit au + grand – à la Biodiversité et à l’équilibre de la Nature qui se régule tte seule – l’Être Humain arrive avec ses gros Sabots- détruit tt et perturbe ts les équilibres- on commence juste à comprendre certains mécanismes- le Renard est très utile comme le loup, l’éléphant qui dissémine les graines et ouvre des Sentiers à travers les Forêts et évite ainsi que les Incendies se propagent !! Etc Etc…Seul l’Être Humain qui répend ses Produits Chimiques qui détruisent les Sols et les Rivières, coupe les Arbres et les Haies est NUISIBLE !!
    L’Être Humain a mené des Espèces au Bord de l”Extinction comme le Bison, le Loup, le Lynx, la Baleine etc…et certaines ont disparu à jamais !!
    A cause de la Chasse intensive et pour le Profit
    Maintenant, on se rend Compte combien ils sont utiles ne serait-ce que pour leur Beauté !!
    Il faut marcher avec la Nature et non contre elle
    Avant qu’il ne soit trop tard !! F. C.

    Répondre

    • Toni

      1 novembre 2022 à 9h50

      Votre commentaire me fait très plaisir.
      Je pense la même chose.

      Répondre

  • PHILIPPE

    28 octobre 2022 à 13h34

    “On reconnaît le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux” Gandhi

    Répondre

  • Séguin

    28 octobre 2022 à 13h31

    mais bien sûr qu’il faut protéger le très
    intelligent renard roux, le blaireau, et c’est oublier aussi
    cette monstrueuse agriculture intensive,
    ignoble pour ces pauvres animaux qui nous
    nourrissent, maintenant les chèvres..
    Alors que nous devrions leur offrir une vie
    digne et une mort digne…. ce serait le
    moindre… Merci à Brigitte qui s’est tant
    mobilisée…

    Répondre

  • Renault Jean-Louis

    28 octobre 2022 à 13h05

    Bravo et merci à vous !
    Total soutien !

    Répondre

  • Silvestri

    28 octobre 2022 à 13h02

    Vraiment TROP TRISTE!!!SORT INNACEPTABLE ET INSUPPORTABLE !!!!!!IL FAUT CHANGER CE MONDE DE VIOLENCE!!!QUI NE NOUS MONTRE QUE LA VIOLENCE,MÊME CHEZ LES ANIMAUX !!!!TOUT ÇA POUR JUSTIFIER LEURS TUERIES GRATUITES ET LEURS CHASSES-LOISIRS !!!!!IL FAUT ARRÊTER CES MASSACREURS ET LAISSER VIVRE TRANQUILLEMENT TOUS LES ANIMAUX !!!!!ILS NE MONTRENT JAMAIS LA DOUCEUR ET L EMPATHIE,l INTELLIGENCE ET LA BEAUTÉ EXTRAORDINAIRE DES ANIMAUX !!!UNE CHANCE ,un BIJOUX POUR LES HUMAINS!!!!et JE NE SUIS PAS DU TOUT UNE ECOLO-IDIOTE!!!!De toute façon ,nous ne nous laisserons plus berner par les accusations culpabilisantes de tous ordres de ces sadiques insensés et insensibles qui paieront un jour très cher la souffrance injuste et injustifiée qu ils ont fait subir pour leur PLAISIR!!!!!!SI CE N EST SUR CETTE TERRE…..BRAVOS A TOUTES LES ASSOSIATIONS!!!!

    Répondre

  • Teboul

    28 octobre 2022 à 13h00

    L’ homme est le plus grand prédateur sur terre ….Ce goût pour le sang , la destruction , l’extinction , l’éradication , le massacre , etc…..ce n’est pas dans le Monde Animale mais bien chez l’être humain ….

    Répondre

  • pequiot

    28 octobre 2022 à 12h56

    stop a tout massacre etant donner macron ne pourra plus se representeraux pouvoirs il changera peut etre sur les animaux faut espere

    Répondre

  • JEAN louis PORCIN

    28 octobre 2022 à 12h27

    L’humain est le premier nuisible a la faune et a la flore

    Répondre

  • Sissi

    28 octobre 2022 à 12h19

    Peut-on mettre en place une pétition nationale et demandé la prise d’un arrêté préfectoral afin de mettre fin à cette tuerie ?!

    Répondre

  • GOYARD

    28 octobre 2022 à 12h13

    Tout est vrai : Monsieur MACRON et ses ouailles n’ont rien à faire DES ANIMAUX !! CE SONT LES DERNIERS DE LEURS SOUCIS !!! Pourtant notre cher président, vous êtes jeune et vous ne faites rien pour PROTEGER L AVENIR DE LA PLANETE , DE VOTRE PLANETE OU VOUS AVEZ ENCORE PAS MAL D ANNEES A VIVRE ET PENSEZ VOUS AUSSI A TOUS LES ENFANTS, LES BEBES !! DANS QUEL MONDE VOUS ET TOUS LES GOUVERNANTS DU MONDE VOUS ALLEZ LES FAIRE VIVRE ???????????????

    Répondre

  • Beaucamp

    25 octobre 2022 à 16h18

    Stoppons toutes ces chasses inutiles 😡

    Répondre

    • Marie Lombaerts

      28 octobre 2022 à 21h17

      Faites confiance en la nature; les nuisibles, ce ne sont pas les animaux mais les humains qui détruisent sans relâche par plaisir et harnachement de pouvoir et d’argent.

      Répondre

  • Boulais Nelly

    22 octobre 2022 à 21h54

    Le déclin du renard et de bien d’autres espèces est en cours. Malheureusement, l’homme s’acharnera à détruire tout ce qu’il juge comme nuisible pour lui, différent de lui, sans empathie, sans sentiment. Il coupera la branche sur laquelle il est assis tel un crétin ; caractéristique purement humaine.

    Répondre

    • Françoise GAGNANT

      28 octobre 2022 à 12h46

      Oui exactement

      Répondre

  • GUELLE

    20 octobre 2022 à 15h08

    Je suis contre la chasse au renard roux car ce n’est pas un nuisible et est un composant de la biodiversité

    Répondre

  • ROBERT CHRISTINE

    20 octobre 2022 à 13h45

    MACRON 1ER ET SES SBIRES VEULENT ÉRADIQUER TOUT CE QUI VIT ,ILS HAÏSSENT LES ANIMAUX !!!!

    Répondre

    • PREYS

      28 octobre 2022 à 13h33

      Tout à fais d’accord avec vous.

      Répondre

    • Coulier

      28 octobre 2022 à 18h51

      Vous avez parfaitement raison macron fait les yeux doux aux chasseurs et à leur chef Willy schraen

      Répondre

  • Gasser

    20 octobre 2022 à 13h16

    Ignoble extermination

    Répondre

  • Katcha

    20 octobre 2022 à 12h34

    Laissez vivre les animaux de la forêt 🙏

    Répondre

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Copyright © 2020-2022 Savoir Animal. Tous droits réservés.