Numéro 3Santé animaleParce que les “croquettivores” n’existent pas !

Djesia Arnone15 avril 20213 min

« “Biologically Appropriate Raw Food” (BARF). Cet acronyme, établit par deux vétérinaires australiens, pourrait être traduit en français par « Nourriture crue biologiquement appropriée ».
Mais qu’est-ce donc que ce phénomène BARF ou Raw Feeding ou encore Whole Prey ? Tout cela désigne en fait une alimentation naturelle.

En raison de nombreux problèmes de santé, liés de près ou de loin à l’utilisation de produits industriels ultra-transformés (croquettes ou pâtées), de plus en plus de personnes s’orientent vers cette alimentation qui concerne les chiens, les chats et les furets. Elle repose sur des aliments naturels, idéalement des proies entières afin de se rapprocher au mieux de l’alimentation d’un carnivore sauvage, sans pour autant reproduire les (trop) longues périodes de jeûne et la fatigue de la chasse.

Alors le BARF, c’est quoi ? C’est tout simplement apporter des aliments frais, non transformés, crus pour la plupart. C’est-à-dire, pour nos chiens par exemple, de la viande crue, des os charnus toujours crus, des abats, des légumes ainsi que des poissons et/ou des huiles animales. Sans compléments ni féculents, mais diversifiée, cette alimentation permets d’apporter des protéines de qualité, des lipides et très peu de glucides puisque, ce n’est plus à prouver, le chien n’en a pas besoin. 

Tout l’avantage de cette alimentation est aussi de pouvoir adapter en fonction de chaque animal, de ses besoins selon son mode de vie, ses activités, ses pathologies, ses intolérances etc…
Pour un chien sportif, après la phase d’introduction puis de diversification, on pourra jouer sur le choix des viandes en s’orientant vers des morceaux plus gras et donc plus énergétiques.

Comment ? Avant tout il faut du temps, un peu d’organisation mais surtout avoir envie de comprendre. Tout d’abord on ne passe pas au BARF pour faire des économies, au début surtout c’est un investissement pour trouver de la viande de qualité, en quantité suffisante et régulièrement. Mais avec les années, les barfeurs se sont organisés et l’achat groupé permets de réduire les coûts. Ensuite il faut sortir du schéma réductionniste de la nutrition. Le Dr Anthony Fardet le décrit parfaitement dans son livre Mangeons Vrai : l’approche réductionniste de la recherche qui aboutit aux recommandations nutritionnelles considère l’aliment comme une somme de nutriments. Ils sont donc interchangeables et fractionnables à l’infini, permettant ainsi à l’industrie de fabriquer des aliments respectant parfaitement les recommandations, sans pour autant être des aliments sains puisqu’ils restent des aliments ultra-transformés (et les articles scientifiques de ces dernières années ne cessent de démontrer que ces derniers sont directement liés à de nombreuses pathologies allant de l’obésité au diabète en passant par le cancer colorectal). L’approche holistique considère que le tout est supérieur à la somme des parties comprenez que le potentiel santé d’un aliment pris dans sa globalité est supérieur au potentiel des nutriments pris isolément et c’est pourquoi lorsqu’on nourrit naturellement on considères les aliments et pas seulement les nutriments, l’énergie qu’ils apportent.

Fondée en 2014, l’association BARF-ASSO est la première organisation officielle sur le sujet en France et en Europe. Elle a pour but d’informer et de sensibiliser au mieux les propriétaires, les éleveurs mais aussi les vétérinaires et autres professionnels animaliers quant à l’alimentation physiologique des carnivores domestiques. Force est de constater que l’industrialisation de notre société s’est accompagnée d’une dégradation de notre propre alimentation et bien évidemment de celles de nos compagnons.

L’association a donc décidé de militer à sa façon, pour apporter au plus grand nombre, les informations nécessaires pour nourrir mieux. C’est en s’entourant de personnes telles que Sylvia Kramer (auteur du livre Stop à la Malbouffe) et du Dr Jutta Ziegler (auteur des livres Toxic Croquettes et du Manuel complet de la santé du chien et du chat) que BARF-ASSO a pu organiser au mois d’avril 2017 son 1er séminaire autour de l’alimentation naturelle aux côté du Dr Sylvia Morand présidente de l’AMCV association de médecines complémentaires vétérinaire.

Convaincue que la santé passe avant tout par une alimentation de qualité, toute l’équipe de l’association répond aux questions, explique et accompagne des milliers de futurs barfeurs dans leur transition vers une meilleure gamelle pour leurs compagnons.  

Pour plus d’informations, retrouvez-nous sur le site :  https://barf-asso.fr/ 

Djesia Arnone
Site Web | Autres articles

PharmD, PhD

DIUE Nutrition clinique&métabolisme / Coordinatrice d'études cliniques MICI

Laboratoire NGERE Inserm U1256 / Fondatrice et présidente de l'association Barf-Asso

Newsletter

Copyright © 2020-2022 Savoir Animal. Tous droits réservés.