Communiqué de la FLAC

Thierry Hély13 avril 20211 min

Mesdames et Messieurs,

Le Parti Animaliste, lors des dernières élections Européennes, malgré ses petits moyens, crée la surprise avec un score considérable ! Désormais, pour les animaux, politiquement, tout ne sera plus jamais comme avant… En ce qui concerne la corrida, les dix élus municipaux du Parti Animaliste dans la France entière viennent de signer le manifeste de la FLAC demandant l’interdiction des moins de 16 ans lors de corridas et, à terme, leur abolition.Il faut savoir que le premier élu du Parti Animaliste qui signa ce même manifeste fut Eddine  ARIZTEGUI, adjoint au maire de Montpellier. Liste des politiques qui ont déjà signé ce manifeste : https://flac-anticorrida.org/responsables-politiques-ayant-signe-le-manifeste-de-la-flac/

A l’approche des prochaines échéances électorales et des Ferias qui se préparent (sauf, crise sanitaire), la FLAC invite toutes les candidates et tous les candidats à se positionner sur cette pratique cruelle complètement dépassée et rejetée par une grande majorité de français. Y compris dans les régions taurines. La FLAC précise qu’elle n’a strictement rien contre les traditions. Bien au contraire. Sauf quand elles sont empreintes d’une cruauté avérée.

Merci.

Président de la FLAC

11 commentaires

  • cerra

    29 avril 2021 à 8h16

    comment pouvons nous accepter de tellles tortures .ces gens ,ces spectateurs n’ont pas de coeur.je voterais pour le parti animaliste en espérant qu’il pourra abolir ces tortures.mais je pense que la vie se chargera de punir ces tortionnaires.le covid n’est pas un hasard c’est notre comportement qui la provoqué on se croît tout permis .maltraitance des animaux ,de la nature et le aussi nos semblables.le résultat la nature réajuste et ce n’est que le début.

  • Cornevin

    18 avril 2021 à 12h36

    ABOLITION DE TOUTES CES CORRIDAS DE L HORREUR POUR LES ANIMAUX STOP!NS SOMMES EN 2021!STOP!

  • ROSY GONZALEZ

    13 avril 2021 à 20h11

    Etre Président ce n’est pas rien – surtout être celui sur qui repose la reconnaissance juridique française de la barbarie humaine actionnée par une minorité qui réunit une partie de la population dont : ministres, sous fifres, avocats, sages-femmes, édiles, haute et basse curailles etc … Invincibles se pensent ils les malfaisants animaliers, les tortionnaires lâches. Normal que des bulles puantes, toujours les mêmes d’ailleurs, affleurent de la fange séculaire de la taurotorture ou « fiesta nacional ».

  • Cattelain

    13 avril 2021 à 16h55

    Spectacle indigne !
    Le seul oú les multiples tortures
    Les mises à mort et les mutilations sont exposées pour être acclamées par un public fanatisé endoctriné
    Le Honte du sud de la France et de l’Europe aux arènes ruisselantes de sang et d’agonies

  • millet

    13 avril 2021 à 14h34

    la torture n’est pas « culture », cette très petite minorité qui pratique ou aime cette distraction ne peux pas imposer cette horreur.Il est temps d’intervenir ,ou nous sommes complices.Proteger ce genre de pratiques c’est faire preuve d’un manque de courage politique qui laisse entrevoir un manque de professionnalisme et d’éthique.Completement incompatible avec un quelconque rôle ,ou responsabilité dans notre société .

  • Louise

    13 avril 2021 à 14h11

    Ah Monsieur Bousquet
    C’est vous les victimes ?
    Non, « seulement » minables sanguinaires

  • BOUSQUET Hugues

    13 avril 2021 à 11h51

    Comme écrivait l’aficionado et écrivain Albert Camus, membre du Club taurin de Paris : »La démocratie, ce n’est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité ».
    Cette minorité culturelle – la Tauromachie – que nous défendons n’est pas celle qui opprime, qui mutile, des femmes, des enfants ou des hommes dans l’impossibilité de se défendre, au nom d’une tradition religieuse, ancestrale, historique…

    L’UNESCO, dans sa Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, établit « la reconnaissance de l’égale dignité de toutes les cultures et le respect de celles-ci, y compris les cultures appartenant à des minorités et celles des peuples autochtones », avec la seule limite du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

    • masson

      13 avril 2021 à 12h51

      Allons Monsieur Bousquet !! vous nous faites encore du copier-coller. N’avez vous vous pas d’autres arguments ? Cessez ce sophisme qui pourtant vous va si bien et dans lequel vous vous complaisez

      • Jean-Paul Richier

        13 avril 2021 à 14h21

        Monsieur Bousquet dispose en tout et pour tout d’un neurone pour copier et d’un neurone pour coller, soyez magnanime, enfin !

        • BOUSQUET Hugues

          15 avril 2021 à 16h30

          Peut-être que deux neurones actifs… mais à lire les commentaires de la plupart de vos amis je me demande de combien ils disposent ; par contre au niveau de l’invective…

    • Elise

      14 avril 2021 à 15h46

      C’est drôle, en lisant le début de votre commentaire j’étais sûre que « protection de la minorité » faisait référence aux taureaux ! Qui ont en effet besoin d’été protégés, au contraire des aficionados dont, me semble-t-il, la vie n’est pas en jeu. Merci pour cette citation, je ne la connaissais pas. Elle sert magnifiquement la cause de ceux qui œuvrent pour le respect de la vie! Vos arguments sont parfaits, il ne reste qu’à laisser votre cœur s’ouvrir un peu plus.

Les commentaires sont fermés.