ChasseManifestes et TribunesTribune des amies de Morgan, tué à 25 ans par un chasseur

Un jour un chasseur6 janvier 2021495 min

Nous sommes un groupe de cinq amies de Morgan Keane, tué par un chasseur le 2 décembre dernier. Après la mort de notre ami, nous avons décidé d’agir. Suite aux diverses réactions sur les réseaux sociaux, il nous est apparu que cet “accident” n’était pas isolé, et que les victimes de comportements abusifs liés à la chasse étaient nombreuses. Nous avons senti le besoin de la population de s’exprimer, et nous avons créé Un jour un chasseur, d’abord sous la forme d’une boîte mail destinée à recevoir des témoignages de ces abus, puis d’un compte Instagram et d’’une page Facebook.

Le 2 décembre dernier, en plein confinement, Morgan Keane a été abattu par un chasseur alors qu’il coupait du bois à proximité de sa maison. Il avait 25 ans et il aimait la vie, le monde et la nature.

Les réactions ont été immédiates tant sur les réseaux sociaux que dans les médias et la presse ; partout, des témoignages de sympathie, de chagrin et de détresse. Partout aussi, cette colère, accentuée par la mort tragique de Morgan, et avec elle, un constat, indéniable et nécessaire : trop, c’est trop.

Pour nous comme pour d’autres, la mort de Morgan a été un choc violent. Au chagrin s’est ajouté le besoin impérieux d’agir, de changer les choses, vite, pour qu’un tel drame ne se reproduise jamais.

Mais comment faire, face à l’organisation calibrée des fédérations de chasseurs, à la puissance des lobbies et à l’absence totale de réaction du gouvernement, qui continue allègrement d’ignorer le sentiment d’injustice et d’insécurité d’une immense majorité de citoyens ?

Il nous est d’abord apparu la nécessité de libérer la parole. D’oser enfin, publiquement, dire nos craintes, notre colère et notre impuissance.

Nous avons alors créé une boîte mail destinée à recevoir des témoignages de comportements abusifs liés à la chasse. Très vite, les récits ont afflué ; nous avons pris conscience que le problème était bien plus profond que nous l’avions imaginé et nous avons décidé de publier ces témoignages sur les réseaux sociaux. En trois semaines, notre compte Instagram a largement dépassé les 1000 abonnés, et nous avons reçu d’innombrables marques de soutien de la part de particuliers comme d’associations, d’élus, de politiques, ou de personnalités publiques.

Les témoignages reçus, tous plus effarants les uns que les autres, relatent l’inquiétude et la peur viscérale ressenties en période de chasse, y compris par certains chasseurs, et font état de différents types d’infractions : maltraitante animale, non-assistance à personne en danger, violation de la propriété privée, chasse en-dehors des horaires réglementaires, menaces de mort, intimidation, insultes, coups et blessures, violation du droit de voisinage forestier, blessures mortelles par balle d’animaux domestiques, dans certains cas volontaires, et j’en passe. Si évidente soient-elles, ces infractions ne font, sauf exception, l’objet d’aucun procès.

D’abord car la plupart des témoins souhaitent garder l’anonymat par peur de représailles, et n’osent pas porter plainte. Et comment ne pas les comprendre, lorsque ceux que l’on souhaite dénoncer sont non seulement lourdement armés, mais également protégés par les institutions, les autorités et le président de la République, Emmanuel Macron lui-même, qui avance main dans la main avec Willy Shraen, président de la Fédération Nationale des Chasseurs et œuvre en faveur des chasseurs depuis son élection, au détriment des habitants et usagers des campagnes.

Ensuite, car ceux qui osent dénoncer ne sont, pour la plupart, pas écoutés, et voient leur plainte classée sans suite, leur lettre recommandée laissée sans réponse et leurs appels à l’aide ignorés. Cette indifférence collective pose question, mais la raison, bien qu’inexcusable, en est simple : les chasseurs sont partout, jusque dans les mairies, les gendarmeries, les préfectures, les tribunaux, le parlement.

Enfin, car il est parfois difficile de déterminer les responsabilités de chacun, tant les règles qui régissent la chasse fluctuent selon les départements, le type de chasse, la période de l’année, etc. S’il n’est pas impossible connaître l’ensemble de ces règles, il est très compliqué d’y voir clair, entre règles internes aux fédérations de chasseurs, prescriptions de l’ONCFS et arrêtés préfectoraux. A-t-on le droit de se déplacer en véhicule lors d’une battue ? De contacter ses collègues par téléphone ? D’être posté à moins de 100 mètres d’une habitation ? De nourrir les animaux sauvages ? De les élever ? L’auteur d’un tir dans le mur d’une maison peut-il être puni par la loi ?

À ces difficultés s’ajoutent le corporatisme des chasseurs et l’omerta qui règne au sein même des fédérations de chasseurs.

La dépénalisation des comportements abusifs liés à la chasse pousse bon nombre de chasseurs à nier toute responsabilité collective en dépit de l’insécurité ressentie par la population. S’ils ne peuvent que regretter un accident lorsqu’il s’en produit un, nombre d’entre eux oppose à cela qu’il faudrait alors également supprimer les voitures, les vélos ou les piscines, qui sont tout aussi dangereux et provoquent bien plus de morts que la chasse…

Cet argument, absurde, est aussi indéfendable que ridicule. Comment peut-on comparer la chasse au fait de prendre sa voiture pour aller travailler ou chercher ses enfants à l’école ?

Il n’y a rien d’anodin dans le fait de sortir dans la nature avec une arme de guerre à la main, dont la fonction est d’entraîner la mort.

Certes, il y a mille façons de mourir, mais il n’y en a guère de plus cruelle que celle de se faire tuer chez soi ou en se baladant dans les bois, lors d’une activité supposée sans risque, à cause d’une autre activité à laquelle on ne prend pas part.

Nous demandons aux élus locaux, aux députés, aux ministres, à Monsieur le Président de la République, Emmanuel Macron, de prendre leurs responsabilités. Parce qu’on ne va pas se taire, plus maintenant, parce qu’il est grand temps de cesser de privilégier un groupe d’individus au détriment de l’écrasante majorité de la population qui a peur de sortir de chez elle et qui n’a pas d’autres armes que la parole pour lutter contre cette injustice. Car si plus d’un million de chasseurs représentent un argument électoral de taille, nous sommes bien plus nombreux à souhaiter voir changer en profondeur des lois qui, de toute évidence, ne garantissent ni notre sécurité, ni notre bien-être, et sont loin d’être adaptées à la société contemporaine, qui n’est plus celle des siècles passés.

49 commentaires

  • Maquin

    14 janvier 2021 à 11h08

    Entièrement d’accord avec vous, il est temps que cela cesse.

    Toutes mes condoléances

    Répondre

  • COUAVOUX MARIE LAURE

    14 janvier 2021 à 0h19

    Comme beaucoup , j’ai été bouleversée par le crime qui a coûté la vie à Morgan .c’est une histoire si triste et si révoltante ….c’est affreux et j’espère que le ou les coupables seront punis .
    Votre initiative est très bien ,très digne , et surtout elle est nécessaire car les abus de beaucoup de chasseurs sont de plus en plus nombreux .
    Courage pour ma suite
    Je suis de tout coeur avec vous ..

    Répondre

    • Un jour un chasseur

      14 janvier 2021 à 12h03

      Merci énormément pour votre soutien ! Nous espérons vraiment que justice sera faite, et que la sécurité liée à la chasse sera revue de manière plus stricte !

      Répondre

  • Vincent Bouchu

    12 janvier 2021 à 21h04

    Je soutiens entièrement votre action et plus largement la cause anti chasse.
    Trop d' »accidents » impunis et de victimes non reconnues.

    Répondre

    • Un jour un chasseur

      14 janvier 2021 à 12h04

      Notre initiative concerne surtout la sécurité liée à la chasse.
      Merci beaucoup pour votre soutien !

      Répondre

  • Dirian

    12 janvier 2021 à 19h00

    Je pense que c’est la qualification en homicide involontaire qui pose problème. A partir du moment ou on tient un arme dans les mains ce n’est pas involontaire, et quand on appui sur la gâchette ce n’est pas involontaire.
    Lorsqu’on risque 10 ans de prison on est beaucoup plus prudent.
    Et c’est sans parler de la justification de la chasse d’animaux sauvages à notre époque, j’ai beaucoup de mal à la qualifier de sport de loisir.

    Répondre

  • Levir Nunez

    12 janvier 2021 à 13h52

    Notez OFB. nouvelle Administration. Sur leur site on peut y decouvrir quil a ete extrement difficile d aboutir a 1 recensement des armes et des adherents FNC. car uniquement sur le volontariat. Voir aussi les infos sur la gestion des armes en France (par ANIMAL CROSS je crois). A.verifier. un millier d armes de chasse dans 1 flou administratif.et il est important de souligner CONVERGENCE ANIMAUX POLITIQUE.au.niveau parlementaire. Quant a Pompili et.berengere Abba.
    on attend encore leurs actions CONTRE la.chasse

    Répondre

  • Bellanger

    12 janvier 2021 à 10h31

    Triste de voir que ces personnages agissent en toute impunité, confrontées à leurs méfaits sur la faune sauvage et domestique dans notre région et autour de notre petit village, je suis anéantie quand ce sont des humains qui meurent sous les balles des chasseurs, de tout coeur avec vous
    Marie

    Répondre

  • Amatxi

    11 janvier 2021 à 19h48

    Soutien ! Bravo d’avoir créé ce collectif et de partager sur les réseaux sociaux ! Il faut que tout cela cesse et vite ! Les chasseurs, forts du soutien de Macron et de certains membres du gouvernement, prennent la Nature en otage alors qu’ils ne représentent que 5% de la population française et empêchent les 95 autres % de vivre en sécurité leurs balades quotidiennes avec leurs chiens et leurs chevaux et les mercredi et week-end avec leurs enfants. C’est INACCEPTABLE !!!
    Les chasseurs ne respectent Rien ni personne et surtout pas les vies humaines pas plus que celles de leurs animaux de compagnie et ceci en toute impunité … C’est INACCEPTABLE !!!

    Répondre

    • Levirnunez

      12 janvier 2021 à 13h58

      Bonjour.non seulement ils ne respectent rien mais de nouvelles videos (Assos ou ruraux discrets) font etat de cruaute gratuite et d actes de torture sur animaux sauvages. Ce qui se voit de plus en.plus. etant donne que le defouloir leur est laisse.en toute impunite -plus aucune barriere morale ne les en empechant. Et que le zoosadisme comme derangement PSYCHIATRIQUE n est.ni.reconnu ni sanctionne penalement en France

      Répondre

    • Un jour un chasseur

      14 janvier 2021 à 12h09

      Effectivement vous avez raison, c’est inacceptable!
      Par contre, attention à ne pas mettre tous les chasseurs dans le même sac, une grande majorité ne respecte rien mais il existe quand même des chasseurs qui exercent dans les règles.
      Merci pour votre soutien 🙏

      Répondre

  • HINARD Jacques

    11 janvier 2021 à 18h34

    Félicitations pour votre démarche, l’hécatombe doit cesser, nous devons tous être en sécurité.

    Répondre

  • Claire

    9 janvier 2021 à 13h51

    Bonjour,
    Votre lettre ouverte est intelligente, bien écrite, elle pose clairement le problème et ne porte aucun jugement de valeur, bref elle est parfaite. Je vous souhaite de réussir dans votre combat, j’y crois aussi, une réforme des droits à la chasse doit être engagée. Merci pour votre engagement.

    Répondre

  • Curdy

    9 janvier 2021 à 7h16

    Il faut désormais cesser de passer son temps à argumenter pour prouver que les chasseurs sont des tueurs,
    Exigeons l’interdiction de la chasse !
    Il serait inacceptable qu’aucun candidat aux elections présidentielles ne propose cet objectif dans son programme ,
    Si aucun candidat n’a ce courage je deposerai un bulletin blanc

    Répondre

    • JEAN-PIERRE GARCIA

      10 janvier 2021 à 17h26

      Nos voisins n’ont pas 91 espèces chassables, ne chassent pas la nuit, ne chassent pas 6 mois par an et 5 jours par semaine et surtout n’envahissent pas tous les environnements. Nos voisins ne nourrissent pas les sangliers en prétendant les réguler.
      Je ne souhaite pas l’abolition de cette stupide activité qui doit demeurer comme un exutoire indispensable, je souhaiterais seulement que l’on adopte les règles des pays civilisés et respectueux des autres citoyens. La législation la moins rigoureuse de n’importe quel pays voisin me conviendrait . Si j’en avais la possibilité je choisirais la législation allemande qui n’est pas la plus restrictive mais
      parfaitement acceptable. Monsieur Macron va exactement dans le sens contraire tant pour la chasse à courre que pour la chasse tout court. Je suis en accord avec lui concernant toutes ses actions politiques, sauf la chasse, les chasseurs et ses relations avec Monsieur Thierry Coste. Je ne voterai pas pour lui uniquement pour cette raison.

      Répondre

    • Un jour un chasseur

      14 janvier 2021 à 12h12

      Notre initiative concerne surtout la sécurité liée à la chasse. Merci pour votre mot !

      Répondre

  • Couly

    8 janvier 2021 à 8h58

    SOUTIEN !!!

    Répondre

  • MARTIN

    8 janvier 2021 à 1h06

    De tout cœur avec vous et mon soutient absolu.

    Répondre

  • GASTALDO

    7 janvier 2021 à 15h45

    Je vous soutiens de tout coeur. J’ai été très peinée quand j’ai appris la mort de Morgan. Il faut absolument dénoncer cet accident par un chasseur qui ne devrait pas avoir de permis de chasse.

    Répondre

    • Un jour un chasseur

      14 janvier 2021 à 12h16

      Merci beaucoup pour votre soutien 🙏 le chasseur qui a tiré n’avait son permis que depuis quelques mois..

      Répondre

  • Riou

    7 janvier 2021 à 13h17

    Il est reconnu que le permis de chasse est très facile à obtenir et on ne leur demande pas beaucoup d’expérience. Ce permis doit être impérativement revu ! Quand à la chasse qui a lieu n’importe quel jour, ça devrait être limité à un jour par quinzaine et signalé sur les bords des routes. Morgan ne doit pas tomber dans l’oubli: il faut revoir la chasse et la réglementer sérieusement surtout pour le permis. Et il faut des contrôles tous les 5 ans comme pour le code…Et interdire rigoureusement les élevages de gibier qui occasionnent ces proliférations, qui arrangent bien les chasseurs pour leur sport!

    Répondre

    • Un jour un chasseur

      14 janvier 2021 à 12h18

      C’est exactement ce que nous comptons faire : aboutir à une réforme de la chasse.
      Merci pour votre mot 🙏

      Répondre

  • Delvigne

    7 janvier 2021 à 12h31

    Personne ne mérite de mourir de cette horrible façon c’est une tragédie pour ce jeune garçon la forêt n’appartient pas aux chasseurs il faut se battre contre tous les malfrats qui envahissent les forêts et les abords des foyers c’est inacceptable cette souffrance et ces atrocités faites aux animaux l’incivisme vers autrui

    Répondre

  • Jean

    7 janvier 2021 à 12h10

    Ne pas oublier, continuer à se battre, amener l’opinion publique à réfléchir sur la chasse et ses dangers. Morgan tu aurais pu être mon pote, je n’oublierai jamais.

    Répondre

  • y Collin

    7 janvier 2021 à 11h08

    Par le passé, j’ai moi-même été menacé en promenade par des chasseurs ou/ par garde-chasse à plusieurs reprises et de façon abusive, parfois pointé par arme .

    Pour avoir loué un bien et détenir ( après achat un permis de chasse) des individus se sentent puissants et adoptent des comportements abusifs.

    Je pense qu’ils y sont encouragés particulièrement par les autorisations et dérogations dont ils bénéficient. Les autorisations spéciales de chasse à la glu ou de tirs sur espèces protégées européennes, de chasse à coure( avec franchissement de routes, poursuites sur espaces privés ) engendrent probablement dans l’esprit d’individus primaires le sentiment de faire partie d’une caste de privilégiés inatteignables .
    Le fait qu’ils s’ arrosent à l’alcool amplifient encor leurs comportements inciviques . Les marques de respect des autorités à leur égard les confortent et indignent le commun de mortels.

    Photographe animalier, j’ai peur quand dans un point de vue communal , j’entends une détonation et me replie aussitôt vers ma voiture( espérant que sa carrosserie me protégera plus que le mur de rondins). Pour moi, le moment de quiétude est terminé brutalement et je rentre perturbé au domicile . J’ai tendance à ne plus aller prendre d’images durant la période de chasse et enrage d’entendre que des prolongations sont autorisées .
    Des sociétés de chasse procèdent à des lâchers d’ animaux qui créent du surnombre et infectent leur congénères sauvages puis ces sociétés reçoivent mission d’éradiquer tout animal dans un périmètre défini .
    J’ai vraiment le sentiment que le politique se fout de son peuple au profit de quelques individus douteux (maffia). J’en arrive à comprendre que certains s’en prennent aux véhicules de ces individus dangereux dans le but de restreindre leurs déplacements coupables ou e se venger de leurs actions ceci sans les excuser naturellement.

    Répondre

    • y Collin

      7 janvier 2021 à 11h18

      C’est surtout qu ils se sentent très protégés et puissants, ce gouvernement et surtout son président, leurs donnent trop de droits et de pouvoir, et cela est dangereux et inadmidsible👿👿

      Répondre

      • Un jour un chasseur

        14 janvier 2021 à 12h25

        S’il est prêt à nous envoyer son témoignage, ça serait super pour qu’on puisse le relayer sur notre page Instagram (de façon anonyme) ! 🙏
        Ça paraît incroyable…

        Répondre

    • Un jour un chasseur

      14 janvier 2021 à 12h24

      Je suis d’accord avec vous ! Mais attention, cela n’est pas le cas pour tous les chasseurs. Certains exercent dans le respect des règles.
      Quant à votre sentiment, j’ai bien peur qu’il soit absolument vrai.

      Répondre

  • Azirar

    7 janvier 2021 à 8h01

    Bonjour, effectivement les morts et accidents se multiplient ! Les chasseurs ou viandards sont responsables et très souvent laissent derrière eux leurs préjudices. Beaucoup d’entre nous souhaitons que cela cesse. Bravo à vous pour cette action pour votre ami et pour les autres victimes !

    Répondre

  • Peyre de Fabregues

    7 janvier 2021 à 7h36

    Nous sommes avec vous entièrement d accord trop c est trop la coupe est pleine il nous faut les empêcher de nuire nous sommes bien plus nombreux
    Il faudrait des collectifs anti chasse et qui interviennent partout où ils sont

    Répondre

    • Un jour un chasseur

      14 janvier 2021 à 12h26

      Notre initiative concerne surtout la sécurité liée à la chasse. Merci pour votre soutien 🙏

      Répondre

  • Pierre MAURIT

    6 janvier 2021 à 22h01

    je souhaiterai savoir si ce jeune Morgan a été ‘tué ‘ par erreur ,maladresse ‘ doutes ‘ ou une colère du chasseur qui l’a ‘tué ‘ volontairement , je penche pour cette hypothèse ‘ la lumière doit être faite ,actuellement il y a ‘des morts ou handicapés à vie …intolérable ..

    Répondre

    • Sara

      7 janvier 2021 à 13h18

      Le chasseur a cru que c’était un sanglier (il faisait presque 2 mètres de haut) et a été touché au thorax…

      Répondre

      • Un jour un chasseur

        14 janvier 2021 à 12h28

        Un sanglier ça doit faire maximum 1m de haut… Moggy faisait plis 1m90… Mais je ne pense pas que c’était volontaire.

        Répondre

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.