ActualitésPolitique & AnimauxLégislatives 2022, un nouveau message fort envoyé vers la classe politique

Guillaume Prevel16 juin 20223 min

« La démocratie a pour but de permettre aux citoyens de contrôler le pouvoir d’État. On ne peut pas s’en servir pour justifier l’exploitation des politiquement faibles par les politiquement forts, qu’ils soient la majorité ou une minorité bien placée » Alexis de Tocqueville, 1805-1859 philosophe, homme politique, écrivain et historien français.

Dans un contexte difficile marqué par une forte abstention, notamment chez les plus jeunes (69 % des 18-24 ans et 71% des 25-34 ans n’ont pas été voter dimanche)  déformant la réalité des opinions politiques et invisibilisant les petites formations politiques, le Parti animaliste a néanmoins réussi à tirer son épingle du jeu et cela malgré un mode de scrutin peu favorable aux petits partis. Notre mouvement a tenu malgré ce cocktail défavorable et a recueilli 255 086 voix lors du premier tour des législatives. S’il peut paraitre modeste le score national du Parti animaliste est cependant en hausse par rapport à 2017 et atteint 1,51%.

Malgré notre déception initiale, car nous pensions faire beaucoup plus au regard des excellents retours de terrain,  tous les objectifs minimums fixés sont atteints. Nous avons occupé la rue durant de longs mois pour  porter la cause animale auprès des Français de métropole et d’outre-mer et nous avons forcé les autres formations politiques à se positionner plus clairement sur les questions animales.

L’objectif des 1% minimum dans 50 circonscriptions est lui aussi largement atteint. Dans 369 circonscriptions ce seuil minimal est très souvent dépassé, et la barre symbolique pour nous des 3 % l’est aussi dans cinq circonscriptions (Pas-de-Calais, dans l’Oise, et dans  trois circonscriptions du Nord)

Du fait de cet excellent tir groupé, nous toucherons des subventions beaucoup plus conséquentes qu’en 2017, qui nous permettront de continuer le combat politique avec plus de moyens durant les 5 prochaines années.

Des scores en progression sur tout le territoire et quelques couacs

Cette année le Parti animaliste alignait 421 candidats, le nombre de voix obtenues a été multiplié par 4 en 5 ans et le Parti animaliste passe dans de nombreuses circonscriptions la barre  des 3%, notamment dans la 5 ème circonscription du Pas-de-Calais (3,58%), la 5 ème de l’Oise,  les  5ème, 20ème et  21 ème du Nord. Dans toutes ces circonscriptions nous avions envoyé les professions de foi par courrier, et  le score a été amplifié. Ce retour d’expérience positif, nous amènera certainement à envisager, à l’avenir, à intégrer ce poids financier dans notre campagne qu’est l’envoi des professions de foi au domicile des électeurs.

A l’inverse, dans la 6 ème circonscription du Finistère nos bulletins n’ont pas été livrés sans que l’on sache pour l’heure qui de la préfecture ou de l’imprimeur a fait l’erreur. Les habitants de Chateaulin, Pleyben, Motreff, Camaret sur mer, Crozon et Carhaix n’ont pas eu le choix de voter pour le candidat du Parti animaliste, Bernard Fehringer. Une commission doit se réunir pour examiner les anomalies constatées par notre candidat comme le veut la procédure après les élections, affaire à suivre…

Le combat pour la cause animale ne s’arrête jamais…

La déception passée et la fatigue oubliée, nous repartons déjà au combat, car les animaux continuent de subir les pires atrocités dans notre pays. Ces élections législatives ne sont qu’une étape sur cette longue route qui amènera l’homme à respecter son alter ego animal.

Concernant la suite de cette élection, le Parti animaliste ne donnera aucune consigne de vote, mais nous invitons les électeurs à s’intéresser aux candidats qualifiés pour ce second tour, car sous les étiquettes partisanes se cachent parfois des personnes peu soucieuses du sort des animaux voire des lobbyistes zélés.

Pour ne pas vous tromper et si le sort des animaux vous importe autant que nous, renseignez-vous sur le site Politique et animaux.

Chaque élection étant différente, la longue et belle campagne que nous venons de terminer nous ouvre de belles perspectives pour l’avenir.

Nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous pour les prochains combats en faveur des animaux et nous nous préparons dès aujourd’hui pour le combat des européennes en 2024.


Guillaume Prevel
Guillaume Prevel
Site Web | Autres articles

Conseiller régional Ile-de-France du Parti animaliste
Correspondant des Hauts de Seine du Parti animaliste

Newsletter

Copyright © 2020-2022 Savoir Animal. Tous droits réservés.