Cosmétiques et mode éthiquesNuméro 2La cosm’éthique ? C’est du solide !

Sandrine Deslavier15 janvier 20217 min

Aujourd’hui, face à la surconsommation de plastique et les ravages constatés sur notre écosystème, de plus en plus de personnes sont en demande de cosmétiques solides et c’est tant mieux…

Certains fabricants industriels, bien connus pour leurs produits sous plastique, commencent même à proposer timidement un ou deux cosmétiques solides dans leur gamme. Véritable révolution ou effet de mode ? Telle est la question !

Quelques pionniers du genre n’ont pas attendu pour s’y mettre et proposent aujourd’hui tout une gamme de produits solides prêts à chasser le plastique.

Plus localement, de nombreux petits fabricants, entrepreneurs et artisans proposent également ce type de cosmétique.

Shampooings, dentifrices, déodorants, crèmes solides, sans oublier mes p’tits chouchous les savons, il existe aujourd’hui bon nombre d’alternative et il devient plutôt facile de remplacer ne serait-ce qu’un ou deux produits liquides par leur équivalent solide.

Mais pourquoi donc faudrait-il opter pour cette forme de produit ? Quels sont les avantages des cosmétiques solides ? Y’a-t-il des inconvénients ?

Les avantages… ils sont nombreux…

La réduction des emballages : Sans emballage ou dans un emballage minimaliste recyclable ou réutilisable, les cosmétiques solides sont une alternative notable pour réduire notre quantité de déchet et donc notre impact sur l’environnement.

La composition : Prenez au hasard un flacon de cosmétique liquide dans votre salle de bain et regardez la liste des ingrédients…Vous aurez de grandes chances de trouver en tête des ingrédients (et donc à part majoritaire) de l’eau, c’est le cas de la plupart des produits d’hygiène ou de beauté sous forme liquide. Si cet ingrédient pourrait paraitre plutôt anodin, sa présence en grande quantité est plus complexe à gérer qu’il n’y paraît pour les fabricants.

Comme elle s’altère au fil du temps, elle nécessite en effet l’ajout de conservateurs, parfois synthétiques qui s’avèrent alors nuisibles pour notre peau mais également pour la planète tant au niveau de la fabrication du produit qu’au niveau de son utilisation.

A l’inverse, les cosmétiques solides ne contenant pas ou très peu d’eau ne nécessiteront pas (ou peu) de conservateurs.

Mais que les phobiques des microbes se rassurent, conservés dans un environnement sain et sec, vous aurez peu de chance de voir proliférer les bactéries sur votre nouveau produit !

Enfin, exceptées certaines marques attirées par les sirènes du « green washing », la plupart des fabricants proposant des produits solides apporteront une attention particulière à la sélection des matières premières et actifs et s’inscriront parfois même dans une démarche éthique et écoresponsable.

Ils sont efficaces et économiques : Plus cher à l’achat, car plus coûteux à fabriquer puisque contenant plus de matières premières « nobles », les cosmétiques solides n’en sont pas moins économiques.

Utilisés correctement, ils dureront généralement plus longtemps que leur équivalent liquide.

De plus, offrant une composition plus simple, ils seront également tout aussi efficaces puisque plus concentrés en actifs et mieux adaptés aux peaux sensibles.

Le choix : Il est de plus en plus vaste et il y en a pour tous les goûts. Prenons l’exemple des savons, de plus en plus de savonnerie voient le jour et proposent des produits fabriqués localement, végans, à froid, au chaudron, simples, colorés, avec ou sans huiles essentielles…etc… Vous trouverez sans nul doute celui qui vous conviendra !

Les cosmétiques solides ont également l’avantage d’être plus faciles à transporter : ils prennent en effet peu de place et sont pratiques pour voyager…quand on peut voyager ! (Allez…haut les cœurs…ça reviendra !)

Pour finir, ceux qui s’intéressent à la cosmétique maison pourront même en fabriquer eux-mêmes. 

Un déodorant solide sera par exemple assez facile à réaliser chez soi *(1) : Faire fondre au bain marie 60ml d’huile de coco et 30ml de cire d’abeille râpée (ou de cire végétale pour les végans), y ajouter 60ml de bicarbonate de soude à usage cosmétique (remplacer tout ou partie par de d’argile blanche pour les peaux sensibles) et 60ml d’arrow-root ou de fécule de maïs.

En option une trentaine de gouttes d’une ou plusieurs huiles essentielles adaptées : palmarosa, tea tree… (en vérifiant systématiquement les contre-indications) mélanger, transvaser dans un pot récupéré, placer au frigo quelques minutes pour faire durcir et voilà, c’est prêt !

Les inconvénients…ou plutôt les petits changements à opérer !

L’utilisation de cosmétiques solides nécessitent une volonté d’opérer quelques changements et une phase d’apprentissage et de transition : Et oui, il n’est pas toujours aisé de changer ses habitudes et votre peau, vos cheveux auront besoin d’une phase de « détox ».

Pour un shampooing par exemple, si vous avez l’habitude d’utiliser un shampooing liquide industriel, il faudra, pour débarrasser votre chevelure de toute trace de silicones, sulfates, polymères et autres substances, alterner entre votre nouveau shampooing solide et un shampooing liquide doux composé d’ingrédients bio de préférence.

Cette transition permettra à vos cheveux de produire à nouveau leur film protecteur naturel et, souvenez-vous du dernier article, je vous écrivais que la nature faisait bien les choses…Il faut juste lui laisser un peu de temps !

Vous pourrez aussi prévoir une solution à base de vinaigre de cidre (3 cuillères à soupe pour 1 litre d’eau) qui, utilisée en dernier eau de rinçage, contribuera à resserrer les cuticules et faciliter le démêlage, adoucira les cheveux et les rendra brillants.

Accordez-vous aussi de temps en temps, en fonction de votre nature de cheveux, un bain d’huile avant votre shampooing.

Changer pour un shampooing solide c’est aussi réduire les quantités : Il ne sera pas nécessaire d’utiliser autant de produit qu’auparavant.

Pour bien utiliser un shampooing solide, il faudra le faire mousser dans vos mains (et non directement sur votre tête), l’appliquer essentiellement sur les racines, s’accorder un massage du cuir chevelu et rincer.

C’est le rinçage qui nettoiera ensuite votre cheveu jusqu’à la pointe.

Un cosmétique solide, ça mousse moins qu’un produit sous plastique. Bon, je vous rassure tout de suite, tout ceci n’est pas bien grave !

Et oui, au risque de décevoir les fanatiques des p’tites bulles, la mousse…et bien ça ne lave pas !

Je dirais même plus…plus ça mousse plus il y a de chances que ce soit irritant pour les peaux les plus sensibles, la mousse abondante étant souvent liée à la présence de certains tensioactifs *(2) utilisés pour leurs pouvoirs moussants mais pouvant être agressifs pour la peau.

Alors oui, un savon, un shampooing ou un dentifrice solide mousseront moins qu’un produit conventionnel liquide mais cela n’en fera pas un produit moins lavant ou moins efficace !

Quand on utilise des cosmétiques solides, il peut être nécessaire de s’équiper : Porte savon, boite ou pochette de transport…Mais, si vous le choisissez bien, c’est un équipement durable ! 

Et puis, si vous devez emporter votre déodorant ou votre shampoing solide juste après l’avoir utilisé, vous pouvez aussi le glisser dans un gant de toilette propre avant de le ranger ou recycler une boite, un pot ou une pochette que vous auriez dans vos placards.

Dernier point de vigilance, et pas des moindres, faire la chasse à l’humidité en laissant sécher vos produits à l’air libre : C’est une règle d’or quand on utilise des cosmétiques solides, l’humidité étant l’ennemie jurée des produits secs !

Cela prolongera non seulement leur durée de vie mais préservera aussi le bon état du produit.

Alors, envie de tester ? Si oui, n’oubliez pas de rester vigilant sur la provenance et la composition des produits.

De nombreuses marques se sont positionnées sur ce marché porteur et utilisent parfois des ingrédients controversés (perturbateurs endocriniens, tensioactifs irritants, sulfates et autres ingrédients de synthèse) or, les cosmétiques solides n’auront d’intérêt que s’ils sont composés d’un maximum d’ingrédients naturels.

Soyez attentifs et vérifiez toujours la composition (INCI) avant d’acheter, au besoin aidez-vous d’application de décryptage des ingrédients comme par exemple INCI beauty.

Faites confiance aux marques connues comme étant véritablement éthiques, estampillées « slow cosmétique » et/ou bio et aux artisans locaux qui prendront le temps de vous parler de leur travail et vous expliquer leur démarche.

*(1) Recette « Déo d’été tout simple » – Les Trappeuses

*(2) Les tensioactifs, également appelé surfactants ou agents de surface, sont des substances solubles dans l’eau qui permettent de mélanger la phase aqueuse (l’eau) et la phase huileuse du produit pour obtenir une formulation homogène. Ils sont utilisés pour leurs pouvoirs détergents, moussants, mouillants, émulsifiants…etc… Si certains sont très moussants et très détergents (donc susceptibles d’être plus irritants) il en existe des plus doux mais bien souvent plus couteux et…moins moussants !

Sandrine Deslavier
Autres articles

Savonnerie Les Petits Pas

Newsletter

Copyright © 2020-2022 Savoir Animal. Tous droits réservés.