Numéro 7Animaux domestiquesFaire de sa passion son métier

Mégane Suc15 avril 20224 min

Je m’appelle Mégane Suc, j’ai 26 ans et je suis fondatrice et dirigeante de l’entreprise CréA. J’aimerai vous raconter mon histoire, mon parcours, où j’ai pu faire de ma passion mon métier.

Les animaux ont toujours eu une place particulière dans mon cœur, mais ils n’ont malheureusement pas partagé ma vie comme je le souhaitais. Mon rêve de petite fille était d’adopter un chien, mais la vie en a décidé autrement. Ce sont tout de même deux poissons rouges et un caneton rescapé qui ont croisé mon chemin. C’est auprès de ma sœur, qui a de nombreux animaux (chiens, chats, lapins, chèvres etc.), que j’ai pu être au contact des animaux, et notamment de Taja, femelle golden retriever qui a été un réel coup de cœur pour moi. C’est à la suite de cette rencontre que j’ai développé un amour pour les chiens et notamment pour les golden retriever.

J’ai également toujours été fascinée par la psychologie humaine. J’étais dans la recherche constante d’apporter mon aide à autrui, et mon souhait était de travailler dans un domaine qui me permettrait d’accompagner vers un mieux-être les personnes en difficultés, et notamment celles dont « on s’occupait le moins ». Cela fait probablement écho à ma propre vie, où j’ai vécu un parcours scolaire très difficile, avec des notes très moyennes malgré un travail acharné et où j’avais de nombreuses difficultés pour me faire des amis. Je me retrouvais souvent seule face à moi-même et à mes problèmes que je gardais au plus profond de moi et, j’ai été victime, moi-aussi, de harcèlement scolaire.

Mon parcours scolaire difficile a fait que, jeune fille que j’étais qui rêvait de travailler avec les animaux et notamment d’être vétérinaire (car c’était l’un des seuls métiers en lien avec les animaux dont on m’avait parlé), j’ai été réorientée à de nombreuses reprises par mes professeurs qui me déconseillaient de suivre la voie qui me passionnait (faute de résultats scolaires trop médiocres). On m’a conseillé de devenir diététicienne car « tu as plus de chances d’avoir ton diplôme dans ce domaine et il y a du travail ». Lorsque j’ai découvert la médiation animale et que j’ai partagé le fait que je souhaitais en faire mon métier, on m’a dit que je ne vivrai jamais d’un travail comme celui-ci, notamment car c’était un métier non-reconnu. On a également remis en question mes diplômes, mes capacités… De nombreuses remarques qui ont mis à rude épreuve ma confiance en moi, qui était déjà à un niveau peu élevé.

J’ai poursuivi mon chemin et ai réalisé mon rêve de petite fille à mes 23 ans, lorsque j’ai adopté mon tout premier chien, Oz, un golden retriever, dans l’élevage « O’Carpe Diem des Museaux » de Lucile Civel dans le Maine-et-Loire, élevage spécialisé dans les chiens de travail en médiation animale. Oz, petite boule de poil qu’il était, avait un caractère assez différent du mien, et nous étions souvent en désaccord et en conflit ; je crois que l’on ne se comprenait pas. Puis, nous avons appris mutuellement à se connaître, à se comprendre, à faire des compromis, à « s’apprendre », à s’accepter avec nos qualités et nos défauts, et à travailler ensemble pour améliorer le bien-être des personnes en difficulté.

J’ai fondé CréA en juillet 2019, un an après l’adoption de Oz. L’expérience théorique et pratique que j’ai pu avoir au Québec, aux côtés de Elaine Morin (Entreprise Synergie Plumes et Poils), aujourd’hui devenue l’une de mes plus grandes amies, a été l’expérience de ma vie. C’est cela qui m’a permis de me donner la confiance et l’envie nécessaire pour faire de ma passion pour les animaux et pour l’humain, un réel métier. Cela m’a ainsi permis de créer de toutes pièces une entreprise qui me correspond et de prendre part au combat quotidien pour le développement et la reconnaissance de la médiation animale.

Aujourd’hui, au sein de CréA, je suis accompagnée de 5 partenaires canins, tous sélectionnés par mes soins (car des critères sont attendus pour devenir un chien médiateur bien dans ses pattes). Nous proposons des séances de médiation animale (individuelles et collectives), des séances PECCRAM (= Programme d’Education à la Connaissance du Chien et au Risque d’Accident par Morsure) et un stage de désensibilisation à la peur des chiens pour les personnes cynophobiques. Je travaille à temps plein au sein de CréA, et vis exclusivement de mon entreprise (et notamment de mon travail en médiation animale). Une belle revanche sur la vie à la suite de mon parcours scolaire difficile.

Suite à mon histoire, mes conseils seraient les suivants : croyez en vous, croyez en vos rêves et n’abandonnez pas une voie pour en choisir une plus facile qui ne vous correspond pas. Donnez-vous les moyens pour atteindre les objectifs que vous vous fixez, prenez en compte les conseils qu’on vous donne, remettez-vous en question mais n’abandonnez pas vos rêves pour vivre celui des autres. Car au fond, la seule personne qui vivra votre vie, c’est vous, et uniquement vous.

Mégane Suc
Site Web | Autres articles

Fondatrice et dirigeante de l’entreprise CréA

Newsletter

Copyright © 2020-2022 Savoir Animal. Tous droits réservés.