ConsommationActualitésVeaux maltraités au siège du numéro 2 du veau en France

L214 Ethique & Animaux20 avril 20224 min

Des images violentes filmées au centre de recherche et d’innovation Denkavit à Montreuil-Bellay (49)

L214 révèle ce mercredi 20 avril une enquête* sur le traitement des veaux laitiers à l’engraissement. Les images proviennent de l’élevage du centre de recherche et d’innovation du groupe agroalimentaire Denkavit, numéro 2 du veau en France, situé au siège social français de l’entreprise à Montreuil-Bellay en Maine-et-Loire (Pays de la Loire). Certains veaux subissent des violences de la part d’employés de l’entreprise qui usent de la force pour les manipuler : coups de pied, de poing et de bâton, projections. L214 porte plainte pour mauvais traitement et sévices graves auprès du procureur de la République du tribunal judiciaire de Saumur.

Dans ce centre, Denkavit réalise des études sur la nutrition, le logement, le bien-être des animaux ainsi que sur le matériel d’élevage1.

Les 300 veaux enfermés dans les 3 bâtiments de cet établissement proviennent d’élevages laitiers : en France, 55 % des veaux laitiers sont destinés à la boucherie. Ces jeunes animaux arrivent au cours des 2 semaines suivant leur naissance. Ils restent enfermés dans des cages individuelles minuscules au sol bétonné et dépourvu de litière, sans eau à disposition, nourris et abreuvés 2 fois par jour, jusqu’à leurs 8 semaines. Ils sont ensuite placés en groupes, toujours dans ces bâtiments, jusqu’à leur abattage vers 6 mois.

Élevage veaux Denkavit

Site internet dédié

Pétition destinée au préfet de Maine-et-Loire

Infos sur les pratiques d’élevage de veaux


Certains veaux sont affectés par des pathologies respiratoires et digestives, et développent divers symptômes : fièvre, écoulement nasal, diarrhée, toux. Certains souffrent aussi d’otite ou de méningite. Pour combattre ces pathologies liées à la claustration et à la fragilité de ces très jeunes animaux, des antibiotiques leur sont largement administrés : 7 antibiotiques ont été relevés sur place2 par un lanceur d’alerte dont 3 appartenant à 2 familles classées par l’OMS en priorité majeure3 dans le cadre de la surveillance des résistances aux antibiotiques (antibiorésistance).

Pour Sébastien Arsac, cofondateur de L214 : « Ces images de violences révoltent et indignent. Ces actes condamnables sont le fruit d’un système d’élevage qui optimise à tout prix sa production sans considérer la sensibilité des animaux. C’est ce système de production intensive qu’il faut faire évoluer en priorité, et les autorités ont un rôle majeur à jouer. Aujourd’hui, nous demandons au préfet du Maine-et-Loire de diligenter une inspection vétérinaire d’urgence et d’appliquer des sanctions immédiates contre la société Denkavit. »

Nouveau sondage : 9 Ligériens sur 10 contre l’élevage en cage, plus de 7 sur 10 prêts à réduire leur consommation de produits animaux

Un nouveau sondage IFOP réalisé du 21 au 29 mars 2022 auprès de 800 habitants de la région Pays de la Loire montre un soutien massif à l’interdiction de l’élevage en cages dans un délai de 5 ans. Un résultat supérieur au soutien de cette mesure au niveau national (82 % en août 2020). Par ailleurs, 75 % des habitants des Pays de la Loire se disent prêts à réduire leur consommation de produits animaux (48 % le font déjà, 27 % ont l’intention de le faire). Pourtant, la région Pays de la Loire est leader national dans de nombreuses filières animales, par exemple elle est le deuxième producteur avicole de France.

→ Consulter le sondage complet

L214 Ethique & Animaux
Site Web | Autres articles

3 commentaires

  • Patricia

    22 avril 2022 à 19h50

    L’être humain est abjecte ‼️
    Comment peut-on maltraiter ainsi des animaux ❓❓❓
    C’est abominable ‼️

  • anne santelli

    21 avril 2022 à 15h16

    Voici mon post publié sur LInkedin. https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6922821730021347328

    On peut manger de la viande ou la remplacer par des protéines végétales. Là n’est pas mon propos, je n’incite pas au véganisme ni ne prône les régimes végétariens dans ce post. Je prône la liberté de chacun. Je propose simplement et uniquement de mesurer l’impact de cette maltraitance animale, sur la santé, sur le plan éthique, mais aussi sur le climat et sur son dérèglement.

    Tout ceci constitue un cycle et la maltraitance animale a en fait un effet boomerang catastrophique sur les humains.

    Sur un plan éthique, la maltraitance animale, c’est épouvantable, vil, méprisable. Ne rien dire, c’est cautionner. On ne peut pas sans cesse être fataliste ni se décharger de toute responsabilité sur les responsables directs. Notre consommation fait leur chiffre d’affaires. Consommons autrement, et ils seront obligés de produire autrement.

    En France, c’est l’article L214 du code rural (codification d’une loi de 1976) qui mentionne leur caractère d’êtres sensibles.
    En 2015, le Code civil reconnaît que les animaux sont des êtres doués de sensibilité mais restent soumis au régime des biens.

    Si la maltraitance animale ne touche pas certains, peut-être seront-ils réceptifs au problème posé par l’impact fort et néfaste sur leur santé de la consommation de viande chargée de pesticides, d’antibiotiques et de toxines liées au stress des animaux. Cancer du colon, et autres cancers et maladies morbides, causés par une consommation excessive de viande ou par l’ingestion récurrente de viande/de poisson de mauvaise qualité. Dans le poisson, des microparticules de plastique de plus en plus présentes retrouvées dans nos estomacs et dans nos intestins…

    Je mange de la viande, raisonnablement, en me fournissant chez un boucher qui achète leur viande à des petits producteurs. Ces derniers emmènent eux-mêmes leur animaux à l’abattoir et veillent à ce qu’ils soient abattus dans les conditions les moins épouvantables possible. Ils ont des animaux élevés en extérieur, en liberté, et non “en plein air” (= en hangar au toit ouvrant).
    Les personnes qui maltraitent les animaux sont aussi, souvent, celles qui maltraitent les humains. Réfléchissons, et prenons conscience des choses. Par exemple, savez-vous que l’élevage intensif est une des causes majeures de la pollution atmosphérique et du réchauffement climatique?

    Plus de renseignements sur les site suivants, dont le sérieux n’est plus à prouver.
    1/ CIWF
    https://lnkd.in/e2Ep36-D
    2/ L214
    Le site d’L214
    https://www.l214.com
    Et l’article L214 : https://lnkd.in/eC7fHYMG
    3/Observatoire des aliments
    https://lnkd.in/ebyJ9XAW

  • Roberta

    20 avril 2022 à 8h46

    Basta far soffrire gli animali
    Sono anime splendide

Les commentaires sont fermés.

Newsletter

Copyright © 2020-2022 Savoir Animal. Tous droits réservés.