SolidaritéA la recherche d’un travail dans le domaine animalier ou environnemental

Marion Weisslinger12 novembre 20206 min

Je me suis toujours sentie concernée par la problématique environnementale et animale. Dans cette optique, le désir de m’instruire sur le monde qui m’entoure, d’en comprendre les mécanismes et les rouages pour pouvoir contribuer, à mon échelle, à le rendre meilleur pour chacun des êtres qui le peuple a constamment animé mon parcours. Férue d’histoire, passionnée de philosophie, j’ai, dès la terminale, aspiré à passer le concours de Sciences Po qui m’apparaissait comme la voie royale pour me permettre d’engranger le plus de connaissances possibles nécessaires à toute appréhension globale des problématiques contemporaines. Ayant été admise à Sciences Po Lyon, c’est avec ferveur et enthousiasme que je me suis adonnée à mes études. Elles m’ont d’ailleurs permis de découvrir une passion pour le droit. Je me suis ainsi plongée dans l’apprentissage du droit constitutionnel, public et international. J’ai également suivi des cours de politiques publiques qui m’ont amenée à aborder la place croissante du thème de l’animalité en leur sein. Dans le cadre d’un dossier sur le sujet, j’ai par ailleurs eu la chance de rencontrer et d’interroger longuement Geneviève Bernardin qui a piloté la Mission Animalité Urbaine auprès du Grand Lyon de 2005 à 2012, mission à l’époque précurseur dans le domaineAyant achevé mes études à Science Po, j’ai, par la suite, eu l’opportunité de poursuivre dans la recherche, en m’engageant dans la rédaction d’une thèse en philosophie du droit à l’École Normale Supérieure de Lyon et qui est aujourd’hui achevée.

            Parallèlement à mes études, je me suis entièrement dédiée à la cause animale. J’ai ainsi été bénévole auprès de l’association Croc Blanc qui s’occupe des animaux de compagnie et domestiques. J’ai notamment constitué pour leur compte un dossier remis aux services de police et destiné à démanteler un important réseau de reproductions et ventes de chiens catégorisés 1 sévissant dans la banlieue lyonnaise. Je maîtrise ainsi la réglementation applicable aux chiens catégorisés et les problématiques autour de cette question (reproduction illégale, trafics, combats de chiens etc.). Je me suis également engagée auprès de l’association Ron’Rhône initialement dédiée aux chats – qui, depuis peu, récupère également les chiens –  dont je suis, par ailleurs, devenue vice-présidente. Je suis en outre en charge du pôle chien et m’occupe d’accueillir ceux qui sont abandonnés et de sauver ceux qui sont maltraités avant de les placer ensuite en famille d’accueil. Cela suppose de connaître parfaitement la législation relative aux animaux de compagnie et d’être capable de rédiger des plaintes. Je fais également partie depuis peu du conseil d’administration de l’APRAD (Association pour la Protection des Animaux par le Droit) dont les statuts vont bientôt être déposés et qui s’est fixée pour mission de rédiger et soumettre aux parlementaires des propositions d’amendements visant à améliorer le sort des animaux. Dans le cadre de cette association, j’ai déjà rédigé deux propositions de loi.

            Mon implication quotidienne dans le domaine de la protection animale m’a poussée à revoir mes perspectives de carrière pour m’engager désormais pleinement en faveur des animaux et de l’environnement. Je souhaite ainsi mettre l’ensemble de mes compétences au service de cette cause qui m’est chère pour contribuer à améliorer le sort des sans voix. De cette manière, dans l’optique d’approfondir mon bagage juridique et d’être légitime dans ma démarche, j’ai obtenu le DU de droit animalier de Limoges. Pour valider cette formation, j’ai rédigé une proposition de loi visant à intégrer dans le pouvoir de police générale du maire la protection des animaux sur sa commune et à rendre obligatoires la stérilisation des chats errants ainsi que la création d’un centre de soins communal pour la faune sauvage. Grâce à ce diplôme, je dispose désormais de suffisamment de ressources intellectuelles pour mobiliser des connaissances juridiques en matière de droit animalier et environnemental tout en étant apte à déterminer les différents champs de compétences entre les divers acteurs de la vie politique. Étant désormais en recherche d’emploi, j’aspire à travailler auprès d’associations, d’avocats, d’élus ou de responsables politiques. Je suis persuadée que mon profil polyvalent est susceptible de correspondre aux attentes de nombreux acteurs soucieux de faire progresser la cause animale et environnementale. Ayant une vision globale du fonctionnement du système politique français mais disposant également de compétences juridiques, de facultés de synthèse, d’analyse et de fortes capacités d’apprentissages je suis prête à mettre toute mon énergie au service d’une cause et de valeurs qui animent chacune de mes actions quotidiennes

Parallèlement à mes études je me suis entièrement dédiée à la cause animale. J’ai ainsi été bénévole auprès de l’association Croc Blanc qui s’occupe des animaux de compagnie et domestiques. J’ai notamment constitué pour leur compte un dossier remis aux services de police et destiné à démanteler un important réseau de reproductions et ventes de chiens catégorisés 1 sévissant dans la banlieue lyonnaise. Je maîtrise ainsi la réglementation applicable aux chiens catégorisés et les problématiques autour de cette question (reproduction illégale, trafics, combats de chien etc.). Je me suis également engagée auprès de l’association Ron’Rhône initialement dédiée aux chats – qui, depuis peu, récupère également les chiens –  dont je suis, par ailleurs, devenue vice-présidente. Je suis en outre en charge du pôle chien et m’occupe d’accueillir ceux qui sont abandonnés et de sauver ceux qui sont maltraités avant de les placer ensuite en famille d’accueil. Cela suppose de connaître parfaitement la législation relative aux animaux de compagnie et d’être capable de rédiger de plaintes. Je fais également partie depuis peu du conseil d’administration de l’APRAD (Association pour la Protection des Animaux par le Droit) dont les statuts vont bientôt être déposés et qui s’est fixée pour mission de rédiger et soumettre aux parlementaires des propositions d’amendements visant à améliorer le sort des animaux. Dans le cadre de cette association, j’ai déjà rédigé deux propositions de loi.

Mon implication quotidienne dans le domaine de la protection animale m’a poussée à revoir mes perspectives de carrière pour m’engager désormais pleinement en faveur des animaux et de l’environnement. Je souhaite ainsi mettre l’ensemble de mes compétences au service de cette cause qui m’est chère pour contribuer à améliorer le sort des sans voix. De cette manière, dans l’optique d’approfondir mon bagage juridique et d’être légitime dans ma démarche, j’ai obtenu le DU de droit animalier de Limoges. Pour valider cette formation, j’ai rédigé une proposition de loi visant à intégrer dans le pouvoir de police générale du maire la protection des animaux sur sa commune et à rendre obligatoires la stérilisation des chats errants ainsi que la création d’un centre de soins communal pour la faune sauvage. Grâce à ce diplôme, je dispose désormais de suffisamment de ressources intellectuelles pour mobiliser des connaissances juridiques en matière de droit animalier et environnemental tout en  étant apte à déterminer les différents champs de compétences entre les divers acteurs de la vie politique.

Étant désormais en recherche d’emploi, j’aspire à travailler auprès d’associations, d’avocats, d’élus ou de responsables politiques. Je suis persuadée que mon profil polyvalent est susceptible de correspondre aux attentes de nombreux acteurs soucieux de faire progresser la cause animale et environnementale. Ayant une vision globale du fonctionnement du système politique français mais disposant également de compétences juridiques, de facultés de synthèse, d’analyse et de fortes capacités d’apprentissages je suis prête à mettre toute mon énergie au service d’une cause et de valeurs qui animent chacune de mes actions quotidiennes.

Plus de publications

Docteur en philosophie

Newsletter

Copyright © 2021 Savoir Animal. Tous droits réservés.