Numéro 7Culture contemporaineUne auteure engagée

Laurence Cara-Eletto15 avril 20223 min

Depuis l’adolescence, composer des poèmes en respectant métrique, rimes et pieds m’a toujours inspirée de par la rigueur et la difficulté inhérentes.

L’écriture est à mes yeux une forme d’exutoire pour libérer mes sentiments, retranscrire ma souffrance et coucher mes interrogations.

En octobre 1998, le hasard m’a fait adopter une petite boule de poils, Cypris (1998-2015). C’est elle qui m’a réellement ouvert le cœur.

J’ai toujours été attirée par tous les animaux, mais partager sa vie avec l’un d’entre eux nous élargi des horizons inexplorés car ils sont les seuls à aimer sans condition. 

Vous trouverez ainsi dans mon deuxième recueil, Horologion II, de nombreux poèmes dédiés aux animaux, mon immense incompréhension face au spécisme et la cruauté humaine, ainsi que d’autres ressentis personnels.

Sur le terrain, je participe bénévolement à des actions de sensibilisation avec des associations telles que L214 et One Voice par exemple ; à des rassemblements anti-corrida (associations Crac Europe, Colbac, Flac) ; à des collectes de croquettes pour les chats des rues auprès d’une association locale, Cosa Animalia, pour laquelle je suis aussi famille d’accueil occasionnellement.

En achetant mon dernier recueil de poèmes vous participerez directement à aider des animaux car l’intégralité de mes droits d’auteure est reversée à l’association Peta France.

Deux poèmes pour illustrer :

Toi, petit ange d’Amour

Dont le départ sans retour

Approche insidieusement

Et inévitablement,

Par Ton immense douceur

Tu as su m’ouvrir le coeur

Chassant avec complétude

De rigides habitudes ;

Toi, petit ange d’Amour

Que j’aimerai pour toujours,

Aucun mot, aucun écrit,

Aucune larme, aucun cri

Ne refléteront vraiment

La beauté du sentiment,

La vertu de l’affection,

La grandeur de l’émotion,

L’intensité du partage,

Le désespoir du présage,

L’angoisse de cette heure,

La profondeur de la douleur ;

Toi, petit ange d’Amour

Je vois bien de jour en jour

Que le Temps joue contre nous,

Que rien hélas ne déjoue

Cette atroce prévision,

Cette âcre séparation,

Ce déchirement cruel,

Hélas, malheureusement.         

        09 mars 2015 à Cypris

Comment supporter toutes les horreurs humaines ?

Comment ne pas flancher au milieu des acides

Tumultes, des abjectes actions et maux perfides

Qui gangrènent les rêves de façon malsaine ?

Comment tenir malgré les chaos sociétaux

Dévastateurs de l’équité antispéciste,

Destructeurs de l’idéologie pacifiste

Loin des préceptes de respect fondamentaux ?

Comment garder espoir face à la déchéance

Enfantée par l’égoïsme et la suprématie

D’une espèce au détriment de l’inertie

Symbiotique et plurielle, riche et complémentaire,

De manière naturelle et élémentaire

Dont la planète en fut l’originelle essence ?

01 février 2020

               


edilivre.com/horologion-ii-laurence-cara-eletto.html/

livre.fnac.com/a16298271/Laurence-Cara-Eletto-Horologion

facebook.com/profile

Laurence Cara-Eletto
Autres articles

Auteure engagée

Il y a un commentaire

  • Angélique

    19 avril 2022 à 17h43

    Magnifique… mais Laurence l’est également de par son âme.

Les commentaires sont fermés.

Newsletter

Copyright © 2020-2022 Savoir Animal. Tous droits réservés.