Numéro 8Bien-être animalPréparons nos animaux aux soins quotidiens et médicaux, ils en ont tous besoin !

Caroline Raillard15 juillet 20223 min

“Bonjour Caroline, je vous appelle de la part de ma vétérinaire, ma jument vient de la taper ! Pouvez-vous m’aider pour que cela ne se reproduise pas ?”

Lors de sa dernière prise de sang, Flower, une jument gentille, curieuse et sensible, a attendu la fin de l’intervention de sa vétérinaire pour montrer le stress qui est monté en elle pendant la piqure, en envoyant un bon coup de pied à celle-ci. La jument a réussi à se contenir pendant la durée de l’intervention et au moment où la pression retombe, BAM, le coup part.

Certains animaux ne se laissent pas approcher ou réagissent pendant le soin et d’autres a postériori. Dans tous les cas, le travail du vétérinaire est rendu plus difficile voire dangereux.

Savez-vous qu’il existe une solution pour rendre ces interventions plus confortables et sereines pour les animaux comme pour  les humains qui sont présents ?

Le “medical training” : c’est un entrainement ciblé sur la préparation aux soins, qu’ils soient quotidiens ou médicaux.

Cette technique consiste à habituer et entrainer les animaux aux manipulations auxquelles ils auront à faire face durant leur vie à nos cotés. On peut ainsi enseigner à tous les animaux à nous confier leurs dents, leurs griffes, leur ventre, leurs yeux…

Le medical training est très utilisé en parc zoologique et en refuge pour apprendre aux animaux sauvages à coopérer plutôt que d’avoir à les endormir pour une simple vérification ou même un soin complet. En effet, les sédations à répétition sont néfastes pour la bonne santé, les résidus sont mal éliminés et s’accumulent. Et si l’animal n’est pas complètement endormi mais simplement dans un état second, il ressent tout ce qui se passe, il stresse mais ne peut pas bouger ou fuir, c’est une camisole chimique. Des problèmes comportementaux peuvent donc survenir à la suite, par perte de confiance. Il se sent trahi.

Le but principal de ce travail est d’avoir des animaux qui connaissent et acceptent les gestes nécessaires au soin, on peut aller jusqu’à leur apprendre des boutons stop ou feu vert afin qu’ils aient  un vrai contrôle sur ces manipulations. Cela leur permet d’avoir la main sur leur environnement et donc d’être plus calme et serein.

Pour Flower, il aura fallu quelques séances de Medical Training :

  • comprendre quelle(s) partie(s) de l’intervention la stresse(nt),

  • dédramatiser, travailler et habituer chaque étape et chaque outil en renforcement positif,

  • lui apprendre à collaborer, à être actrice lors de sa prise de sang et donc à gérer son environnement et son stress, à dire “je suis prête” ou “attends encore un peu” ou encore “stooooppp !”,

  • faire une “fausse” prise de sang avec une tierce personne qui joue le role du vétérinaire afin de vérifier les acquis en variant le contexte,

  • gérer les émotions de sa gardienne qui veut absolument éviter un nouvel accident et qui souhaite le bien-être de sa jument.

Votre cheval ne peut pas voir votre véto/dentiste/maréchal en peinture ?

La tondeuse et le spray sont ses pires ennemis ?

Votre chien ne supporte pas les gouttes dans les yeux ?

Votre chat se débat, griffe, mord ou recrache ses médicaments ?

N’attendez plus, entrainez vos animaux aux soins avant la prochaine obligation.

L’astuce du mois :

L’été, c’est le bon moment pour désensibiliser vos chevaux à l’eau : apprécier le jet d’eau, accepter  le spray anti-mouches, marcher dans les flaques, traverser une rivière, nager dans l’océan …

Experte en entrainement aux soins collaboratifs avec les animaux et comportementaliste équin certifiée, je vous partage mon expérience et vous accompagne à mettre en place des protocoles efficaces, durables et adaptés à votre animal.


Caroline Raillard
Site Web | Autres articles

Comportementaliste équin certifiée

Newsletter

Copyright © 2020-2022 Savoir Animal. Tous droits réservés.