Numéro 6Animaux domestiquesPirate, le chat policier

Pirate le chat policier17 janvier 20223 min

On dit que les chats ont 9 vies, pour ma part j’en suis à ma deuxième. Laissez moi vous raconter mon histoire…

Durant l’été 2016, je suis rentré dans la vie de mes humains actuels. Tout d’abord en leur rendant visite dans leur cour pour quémander un peu de nourriture. Ces humains n’ayant pas de chat dans leurs locaux, j’ai eu le droit de partager un peu de leur panier repas.

Pris de pitié pour moi en me voyant amaigri, couvert de puces et ayant le pelage très sale, ils m’ont emmené voir un vétérinaire pour effectuer les premiers soins. Mes humains se sont alors rendus compte que je n’étais ni tatoué, ni pucé mais par contre castré. Il a été constaté également que mon œil gauche était considéré comme “mort”.

N’ayant aucun moyen d’identifier mes anciens propriétaires et me sentant bien avec mes nouveaux humains, j’ai donc décidé de faire de leurs locaux ma nouvelle maison. Et cette nouvelle maison n’est autre qu’un commissariat de Police en Seine et Marne !

A cause de mon oeil défectueux, ils m’ont alors baptisé “Pirate”.

L’un de ces policiers a pris l’initiative de me créer un compte Instagram en septembre 2016 pour y conter mon histoire et mes aventures. Aujourd’hui mon compte @lechatpolicier est ainsi suivi par plus de 14 000 personnes sur Instagram, mais je suis aussi présent sur les autres réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter ou Tiktok.

En novembre 2020, mes humains ont été contacté via les réseaux sociaux par une personne se revendiquant être ma propriétaire. Après avoir fourni différents éléments, il n’y avait aucun doute, elle m’avait retrouvé !!

Mes humains policiers ont donc pu en apprendre un  peu plus sur mon passé, de ma naissance en mai 2006 d’une mère angora et d’un père européen, jusqu’a l’origine de mon oeil “mort”, victime d’un tir de paintball en 2012. Pour une raison inconnue, je ne suis pas rentré à la maison un jour de mars 2016, avant de faire mon apparition à l’été 2016 au commissariat a quelques kilometres de là.

Quelle ne fut pas leur surprise quand ils ont appris mon tout premier nom… Cannabis ! C’est sans doute pour cette raison que je me suis rendu à la police.

Ayant déménagé depuis tout ce temps à plusieurs centaines de kilomètres, et pour le plus grand plaisir de mes humains policiers, ma propriétaire décida de me laisser à leurs bons soins. Tout en ayant la garantie de pouvoir me rendre visite.

Et c’est ainsi que depuis plus de 5 ans, je passe mon temps à patrouiller au sein d’un commissariat de police, passant dans chaque bureau pour réclamer quelques caresses et croquettes, mais surtout pour y dormir.

De temps en temps, je me rends à l’accueil du service, pour le plus grand étonnement des gens présents, surpris de trouver un chat dans des locaux de police.

Vous ne trouverez là-bas aucunce litière pour mes besoins, j’ai un accès libre à l’extérieur, même s’il me faut parfois demander à l’humain de m’ouvrir la porte. J’en profite également pour effectuer une ronde dans le quartier et même d’intervenir lors d’intrusion de chats de passage dans ma cour.

Début 2021, l’association “Le chat policier” a été créé, celle-ci vend différents produits tels que des écussons, mugs, drapeaux à mon effigie afin de subvenir à mes besoins en nourriture et frais vétérinaires.

Voici donc ma deuxième vie au sein de la Police Nationale, je suis Pirate le chat policier !

Pour m’aider :

helloasso.com/associations/le-chat-policier


instagram.com/lechatpolicier/

facebook.com/lechatpolicier

twitter.com/lechatpolicier

Pirate le chat policier
Site Web | Autres articles

Newsletter

Copyright © 2020-2022 Savoir Animal. Tous droits réservés.