Numéro 1Politique & AnimauxLes 100 jours

Nathalie Dehan15 octobre 20204 min

En janvier 2011, l’affiche d’une campagne associative me fait prendre conscience qu’il y a un problème de souffrance animale systémique et inutile dans notre société.

Cette problématique est liée à la destruction des écosystèmes, à la 6ème extinction des espèces, aux réserves d’eau potable, à la fertilité de la terre, au réchauffement climatique, à la santé humaine, ainsi qu’aux inégalités sociales et mondiales, à nombre d’injustices et de dérèglements et, je pense, à une éthique amoindrie dans notre société. C’est pour moi la racine de mon engagement social, associatif et politique : je considère que je me dois de faire quelque chose.

Je m’implique alors dans des associations et projets. Pour établir ces nouvelles normes, il faut en passer par la politique mais pas la politicienne, la vraie : l’organisation posée et réelle de la vie de la Cité.

Fin d’année 2019, la future équipe victorieuse à Lyon et à la Métropole de Lyon me contacte pour faire partie de l’aventure. J’accepte. Cette équipe est formée de membres de partis écologistes et de non-encartés : nous sommes des expertEs passionnéEs dans différents domaines.

Le 28 juin 2020, c’est la victoire qui porte Grégory Doucet à la tête de la mairie de Lyon et Bruno Bernard à la présidence de la Métropole. Lyon est la 1ère ville aussi grande remportée par une majorité menée par les écologistes en France, et cela reste peu répandu dans le monde. Notre Métropole est en fait une super structure issue de la fusion de deux institutions : l’intercommunalité Grand Lyon et le département du Rhône. Et nous sommes éluEs au suffrage universel direct, une 1ère en France et donc pour cette institution, qui en plus d’être verdie, est rajeunie et féminisée. Cette méga Métropole comprend 59 communes, a des compétences très étendues et complémentaires aux villes, avec un budget annuel de 3,5 milliards d’euros (amoindri par la crise néanmoins).

Je deviens donc Conseillère départementale, Conseillère intercommunale en devenant Conseillère métropolitaine. Je fais aussi partie de l’équipe gagnante à Vénissieux et je deviens aussi Conseillère municipale. Une fois l’euphorie, la surprise de l’ampleur de la victoire et ce bonheur très particulier passés, le travail commence ou plutôt continue puisque pendant toute la campagne nous avons écrit, échangé, recueillis des demandes, idées… et construit notre programme, nos stratégies. L’installation à la Métropole de Lyon est pour moi toute une épopée que je vous propose de suivre avec moi dans ces articles, dans ce que je peux en dire dans le respect de la confidentialité de nos missions.

La Métropole de Lyon se réunit en grandes assemblées : le Conseil métropolitain auquel tout le monde participe, la Conférence métropolitaine à laquelle les maires des 59 communes participent, la Commission permanente et les commissions thématiques. Je fais partie de la Commission permanente et de la commission “Proximité, Environnement et Agriculture”. En tant que majorité, on nous a aussi présenté quelques 800 organismes extérieurs que la Métropole soutient financièrement. Nous y travaillerons en tant que conseillers. Nous pouvons choisir suivant nos compétences et centres d’intérêts.​

Me voilà donc :

  • 1ère vice-présidente au SMIRIL au côté du président Jérôme Bub
  • élue au SYMALIM (syndicat mixte pour l’aménagement et la gestion du parc de Miribel / Jonage)  au côté de la présidente Catherine Creuze et à la Ségapal
  • élue à VetAgroSup Lyon à Marcy l’Etoile 
  • membre du bureau de l’ALEC au côté du président Philippe Guelpa-Bonaro
  • élue au Conseil d’administration de l’établissement public médico-social intercommunal de Pollionnay 
  • membre suppléant du Conseil d’exploitation de la Régie à autonomie financière relative à la prévention et à la gestion des déchets ménagers et assimilés
  • membre suppléant du Conseil syndical du syndicat mixte ouvert d’aménagement et de gestion de l’Yzeron, du Ratier et de Charbonnière SAGYRC gestion des milieux aquatiques GEMAPI
  • membre suppléant au SIGERLY Comité syndical Intercommunal de gestion des énergies de la région lyonnaise  auprès du président Eric Perez
  • membre suppléant du CODERST Conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques Rhône et Métropole
  • membre suppléant du Syndicat mixte des Plaines des Monts d’Or
  • membre titulaire du Comité syndical du syndicat mixte d’aménagement et d’assainissement de la vallée de l’Ozon SMAAVO

De nombreux organismes n’ont pas encore eu leur conseil d’installation avec l’élection de la présidence et du bureau :

  • le Comité syndical du Parc Naturel Régional du Pilat 
  • la Commission consultative de l’environnement CCE de l’aéroport de Lyon St Exupéry
  • le Conseil d’Administration de l’EIRAD Entente Interdépartementale Rhône-Alpes pour la démoustication
  • la Commission consultative de l’environnement CCE de l’aéroport de Lyon-Bron

Avec Pierre Athanaze et des associations locales ou nationales, nous préparons un programme de protection animale utilisable facilement par les maires.

Trois mois après notre élection, je réalise que j’aime vraiment ce que je fais et que je suis sans doute à la bonne place, à travers les difficultés, le travail nouveau et les apprentissages, la fatigue parfois, l’intensité de certains moments qui me demandent de passer d’un positionnement de militante associative à un positionnement d’élue pour toutEs. Cela exige d’équilibrer mes valeurs et la réalité des terrains pour être encore plus efficace.

À bientôt pour la phase d’après l’installation : le début du travail de fond !

Nathalie Dehan
Autres articles

Conseillère métropolitaine, membre de la Commission permanente.
Conseillère municipale à Vénissieux, présidente du quartier Max Barrel-Charréard.

2 commentaires

  • Dancer

    16 octobre 2020 à 9h10

    Quel est le rôle exact d’un membre “suppléant” ?

    • Nathalie Dehan

      22 octobre 2020 à 13h54

      Hello Nelly ! Les suppléants sont nommés pour assurer la continuité du service public car tout titulaire peut être malade ou absent un jour. Ils ou elles peuvent poser des questions mais n’ont pas le droit de vote en présence de leur titulaire. Nathalie ⚖🌿

Les commentaires sont fermés.

Newsletter

Copyright © 2020-2022 Savoir Animal. Tous droits réservés.