ActualitésSolidaritéLa condition animale sur l’île de Marie Galante

Maryse Belataris26 mai 20215 min

Marie Galante est une île dépendant du département Guadeloupe, elle est à 1 h de bateau de la Guadeloupe dite continentale.

Marie Galante compte 12 000 habitants et 3 communes : Grand Bourg (capitale), St-Louis et Capesterre de Marie Galante.

Faute d’une politique responsable de la part des élus locaux, de l’Administration et de la Préfecture en matière de gestion des chiens et des chats sur les îles de Guadeloupe, la situation est devenue catastrophique.

Il naît 500 chiots par jour en Guadeloupe (département français). La plupart sont “jetés” (terme employé ici pour dire abandonnés) dans les rues ou les poubelles et meurent de faim ou de maladie. Même chose pour les chats. 

Aucune politique de stérilisation n’est mise en place en dépit des cris d’alerte des associations !  Seule une stérilisation massive aurait l’effet durable permettant d’arrêter la misère animale.

Marie Galante n’a aucune convention de fourrière et n’a pas de fourrière.

Nous n’avons qu’un vétérinaire qui n’ouvre son cabinet que 4 matins par semaine. Il est assez mal équipé : pas de boxes (les chiens opérés ou en attente sont attachés à des niches),pas d’appareil pour radiographie, échographie, aucun moyen moderne d’aide au diagnostic, en manque continuel de tel ou tel médicament, même de base…

Hope, petit miséreux mis sous perfusion chez le vétérinaire, n’a pas survécu

Il nous arrive fréquemment d’être obligées d’emmener les animaux en Guadeloupe, ce qui signifie prendre le bateau à 6h le matin, louer une voiture pour se rendre chez un vétérinaire et ne rentrer que le soir.

L’équipe de Marie Galante est une bien petite équipe qu’il est possible d’évaluer à une douzaine de personnes régulières et quelques familles d’accueil occasionnelles.

En métropole, deux bénévoles se chargent de notre page Facebook, de la mise à jour du site internet (à adopter – adoptés – sauvetages – stérilisations) du suivi des adoptés et des relations avec les adoptants.

Nous avons environ 250 adhérents et donateurs, presque tous de métropole.

Nos objectifs principaux sont :

  • Stériliser les animaux afin d’enrayer la reproduction incontrôlée générant plus de misère, d’abandon et de maltraitance.
  • Sensibiliser et éduquer la population locale.

Nous encourageons et aidons les propriétaires à faire stériliser et déparasiter leurs chattes et leurs chiennes.

Nos relations avec les propriétaires d’animaux sont généralement très bonnes. C’est la seule façon de pouvoir revenir pour aider les animaux, et peu à peu convaincre d’allonger les chaines, remplacer la ficelle par un collier, convaincre de mettre un abri pour les protéger du soleil et des pluies tropicales, de faire accepter la stérilisation.

Quand nous faisons stériliser une chienne ou une chatte, nous sauvons des dizaines d’animaux de la misère parce qu’ils ne naîtront pas et ne seront pas abandonnés.

En 2020, nous avons fait stériliser 56 chiens et 18 chats, essentiellement des femelles ayant un propriétaire, restés à Marie Galante.

Les abandons au moment des vacances sont terribles en France métropolitaine. On nous annonce 60 000 animaux, toutes espèces confondues, chiens, chats, NAC, abandonnés, soit 1 pour 1000 habitants par an.

Marie Galante a environ 10 000 habitants. Avec le même taux d’abandons, il devrait y avoir 10 animaux abandonnés par année, or en 2020 nous avons envoyé 170 chiens en métropole dans des associations partenaires ou dans des familles adoptives.

Lorsque nous organisons un fret, nous devons préparer les animaux tôt le matin de façon à prendre avec eux le bateau à 6h pour la Guadeloupe. Nous ne pouvons que rarement prendre le bateau avant 17h donc arrivée à Marie Galante à 18h30. Dures journées pour nos bénévoles.

Envoyer les animaux en métropole n’est pas notre objectif principal, nous préférons stériliser sur place, mais que faire d’autre quand nous les trouvons abandonnés ? Seuls quelques-uns trouvent une famille sur l’île.

Tous les animaux que nous sauvons de la rue malheureusement ne survivent pas,  Coco Câline et Hope se sont éteints pendant leurs soins chez le vétérinaire.

D’autres ont plus de chance comme Quine qui avait trouvé refuge avec ses petits dans une case abandonnée dans les bois. Après avoir réussi à l’apprivoiser nous avons pu faire partir toute la famille en métropole.

Nous récupérons parfois des chiens de propriétaires en mauvais état – c’est le cas de Lassie qui n’était plus alimentée.

Nous sauvons aussi des chats errants.

Croquette et Bokit

Nous nourrissons les animaux en attendant de trouver une solution.

Nous recherchons des familles d’accueil sur Marie Galante pour sécuriser nos petits miséreux dans la nature.

http://www.guadeloupe-animaux.org/

https://www.facebook.com/guadeloupeanimaux

https://twitter.com/GwadZanimo

https://www.instagram.com/guadeloupeanimaux/

Secrétaire de l’association Guadeloupe Animaux

Newsletter

Copyright © 2021 Savoir Animal. Tous droits réservés.