ConsommationActualitésGironde : urgence dans l’un des plus gros élevages laitiers

L214 Ethique & Animaux23 novembre 2022295 min

Animaux à l’agonie : L214 interpelle la préfète

L214 révèle des images d’un des plus gros élevages laitiers de Gironde, le GAEC La Cabanne situé sur la commune Les Peintures. La situation est catastrophique : vaches abandonnées, partiellement ensevelies dans le fumier sans pouvoir s’abreuver, certaines restent dans le froid sous les intempéries jusqu’à leur mort, animaux vivant dans leurs excréments sans aucun accès au champ, conditions d’hygiène critique (notamment lors de la traite automatique), environnement insalubre…

Les pratiques de cet élevage, dont l’un des gérants est adjoint au maire de la commune et président du syndicat départemental du contrôle laitier, sont connues de la préfecture de Gironde depuis plus d’un an, sans qu’aucune évolution n’ait eu lieu.

Cet élevage fait partie du groupement des producteurs de lait de la Vallée du Dropt qui fournit Savencia, deuxième groupe fromager français, lequel commercialise les marques Caprice des Dieux, Tartare, Cœur de lion, St Môret, Elle & Vire, etc.

L214 et l’association girondine Ne crin plus rien demandent à la préfète de Gironde la fermeture immédiate de l’établissement, et portent plainte pour maltraitance auprès du tribunal de Libourne.

Urgence dans l’un des plus gros élevages laitiers de Gironde

Pétition adressée à la préfète de Gironde

Les services vétérinaires (DDPP1) de la préfecture de Gironde ont connaissance de cette situation : en mars 2021 le responsable de la Police de l’Eau (DDTM2) leur a fait part de l’insalubrité de l’élevage. Pourtant, plus d’un an et demi après, la situation n’a toujours pas évolué.

Le GAEC La Cabanne appartient à la famille Musset, dont le père est adjoint au maire des Peintures, et président du syndicat de contrôle laitier de la Gironde ; l’un des fils est quant à lui président du groupement des producteurs de lait de la Vallée du Dropt. Autant de fonctions dont il est attendu une certaine responsabilité et un devoir d’exemplarité.

Pour Sébastien Arsac, cofondateur de L214 : « Cette situation est d’autant plus révoltante qu’elle est connue des services de l’État ! Lorsque des habitants finissent par alerter des associations de défense des animaux afin de résoudre de graves problèmes sanitaires et vétérinaires, il faut se questionner sur l’efficacité des services en charge des contrôles. La vie des animaux dans les élevages intensifs est déjà source d’immense souffrance, laisser faire ces pratiques intolérables est condamnable. »

Pour Éric Martin, président de l’association Ne crin plus rien : « Dans cette ferme, les animaux vivent l’horreur, de leur naissance à leur mort prématurée. Des bâtiments insalubres, des vaches et des veaux qui pataugent dans leurs excréments et n’ont pas d’autres possibilités pour se reposer que de s’y allonger. D’autres, laissées à l’agonie à la vue des riverains et des promeneurs. Grâce à ces personnes, cette situation est aujourd’hui dénoncée. Nous nous demandons comment, en 2022, une telle structure peut encore être en fonctionnement ! »

Un élevage gigantesque

Avec plus de 300 animaux et 2,5 millions de litres de lait collectés chaque année, le GAEC La Cabanne fait partie des plus importants de la région. En Gironde, 50 millions de litres de lait sont collectés chaque année, et le cheptel moyen est de 67 vaches laitières par élevage, contre 56 en France.

Plus de 150 000 € d’aides publiques

Le GAEC La Cabanne bénéficie chaque année de primes provenant de la politique agricole commune versée par l’Europe et la France.

Pour la période du 19 octobre 2019 au 20 octobre 2020 (les périodes suivantes ne sont pas encore répertoriées) a été versé un montant de 153 147 € :

Aides européennes 2019-2020
Montants versés au GAEC La Cabanne – Tableau extrait du site telepac

→ Lire le document explicatif des rubriques

Ces milliers d’euros versés auraient dû en partie participer à des mises aux normes sanitaires, et ainsi profiter à l’amélioration générale des conditions de vie des animaux.

1 : Direction départementale de la protection des populations

2 : Direction départementale des territoires et de la mer


L214 Ethique & Animaux
Site Web | Autres articles

29 commentaires

  • Michel e Thery

    27 novembre 2022 à 8h57

    Bjr .Je vis à la campagne depuis toujours .J aime mes agriculteurs qui travaille dure pour nous nourrir .mais je ne comprends pas pourquoi certains laisse leurs animaux dans un état pareil c est vraiment pas normal. Appeler a l aide n a rien de honteux pour sauver vos animaux .tout d être à le droit au respect .

    Répondre

  • Achard

    26 novembre 2022 à 21h15

    Je ne savais pas que les vaches et autres animaux étaient élèves dans des camps de concentration.j’ai pleuré devant ces pauvres vaches tellement maigres .je vous hais pour votre mépris des animaux

    Répondre

  • Gisèle

    26 novembre 2022 à 16h44

    Quelle honte !!! J’espère qu’il y aura une justice et que ces individus vont payer pour ce qu’ils font endurer à ces pauvres animaux. Comment la justice pourrait elle laisser passer de tels actes de cruauté en ne bougeant pas ?
    Peut être, être adjoint au maire cela permettra à ces “saloperies” d’échapper à la loi….
    Que font les contrôles vétérinaires ? Qu’attendent ils pour agir et retirer ces pauvres bêtes de cet ENFER ? UNE INTERVENTION URGENTE EST DE RIGUEUR

    Répondre

  • Bérangère Renucci

    26 novembre 2022 à 16h08

    Compte tenu des photos Oui il y a maltraitance une vache dont on voit la colonne vertébrale est une vache en manque de nourriture donc maltraitée.inutile de perdre du temps il faut intervenir tout de suite et prendre des mesures .Ce n’est pas la paperasserie burocratique qui va durer X temps qui va les nourrir

    Répondre

  • Chausson

    26 novembre 2022 à 12h57

    Ces personnes sont une honte pour leur profession, pour leurs collègues et pour tous les éleveurs français.
    Et lorsqu’on découvert qu’ils occupent des postes importants dans la promotion du lait, c’est encore pire. Ils devraient être en premier lieu démis de leurs fonctions. Les agriculteurs laitiers sont sous-payés par les agro-alimentaires avec l’aide de certains syndicats représentés par des agriculteurs véreux. Les autres se retrouvent isolés et muselés.
    Quand un agriculteur perd pied et que sa ferme se délabre, il DOIT être accompagné par la chambre d’agriculture au premier signalement et doit être TRÈS régulièrement suivi, au lieu de continuer à lui donner la PAC sans contrepartie

    Répondre

  • Lorain

    26 novembre 2022 à 11h15

    C’est révoltant ! C’est monstrueux !!
    20 ans en prison pour ces monstres ! Bande de salauds !! C’est immonde !!
    Qu’attendez-vous pour réagir ?! Vous êtes alors complices et du coup, aussi coupable !
    Honte à vous tous !!

    Répondre

  • Bauw

    26 novembre 2022 à 8h45

    Il faut condamné cet personnes pour maltraitance animale il faut faire quelque chose de toute urgence

    Répondre

  • Eric

    26 novembre 2022 à 8h26

    Honteux !
    Les complices comme le tortionnaire doivent être punis.
    Aucun.controle donc de la part du groupe industriel sur ses partenaires ?
    Merci de denoncer

    Répondre

  • Dorkel

    26 novembre 2022 à 7h28

    Pouriture je leur fera la même chose il pense être des êtres humain mais ils sont moins important qu’une bouse de vache il mériteraient dagonir comme leur pauvre vache .Il est encore plus honteux qu’il y ait des gens payé pour éviter je genre de situation et qu’ils ne font rien et le gouvernement n’en parlons chassons le week end comme sa les enfant ne peuvent pas allaient dans les bois ni les champ et attention nous somme Meme. en danger dans notre jardin .Inadmissible

    Répondre

  • Glatigny Claudine

    25 novembre 2022 à 19h01

    Honteux ..lamentable ..pauvres bêtes dans un état pitoyable il faut punir les propriétaires et les élus maire..préfet qui savent très bien ce qui se passe dans cette ferme de l’horreur on exploite les bêtes jusqu’à la dernière goutte de lait pour s’enrichir et profiter des aides européennes..😪FERMER..SAUVER CES VACHES ET PETITS VEAUX DE TOUTE URGENCE ET SURTOUT PUNISSEZ ..
    MERCI A VOUS LES ASSOCIATIONS L214..

    Répondre

  • Bormann

    25 novembre 2022 à 18h56

    Très bon travail L214, mais est-ce ça va s’arrêter un jour, la connerie humaine, j’ai mes doutes, mais il ne faut surtout pas baisser les bras 🙋

    Répondre

  • Mp

    25 novembre 2022 à 14h38

    C’est dégoûtant
    Leur faire subir la même chose à cette famille
    Et surtout leur supprimer la prime pac de 150000 euros

    Répondre

  • LEBÈGUE

    25 novembre 2022 à 13h18

    On devrait couper le robinet d’argent public et obliger ces deux individus à rembourser les sommes perçues tant que les travaux d’assainissement et mise en conformité ne sont pas réalisés. Leur titre respectif annulé et les remettre au travail.
    C’est la honte de la profession.

    Répondre

  • Bouilly

    25 novembre 2022 à 12h51

    Mais que font les autorités administratives et judiciaires ? De qu’elles complicités les édiles locales et les dirigeants de cette entreprise ont elles bénéficier pour rester impunis ? Oui il y a crimes , oui il y a une violation de multiples lois , oui le code pénal et le code de procédure pénale doivent s’appliquer en urgence mais pourquoi donc cela n’est il pas mis œuvre Madame la Procureure ? Allons ça suffit !

    Répondre

  • Cathy

    25 novembre 2022 à 12h17

    Mais quand même, ça devait se savoir depuis longtemps et personne n a alerté les associations….c’est incroyable ,c’est dégueulasse.
    Si on a trop de vaches et qu on peut pas s en occuper, c’est pas la peine de donner des subventions à tout va, de toute façon il y a trop de lait mais ça rapporte….toujours pareil.
    Ces gens là mériteraient la même chose, dormir dans leur merde, sans boire,sans manger. Et dire que tout ça se passe dans le monde, imaginez ces millions d animaux maltraités….et l homme se dit intelligent, c’est déplorable et dégradant pour l espèce humaine….heureusement que les associations sont là et œuvrent pour une vie meilleure quand certains ne pensent qu à leur poignon. Merci L214 pour tout ce que vous faites, d ailleurs je vais faire un don.

    Répondre

  • Fayet

    25 novembre 2022 à 11h38

    Depuis 2021 l’état est courant et ne reagis pas !?
    C’est une honte !
    J’espère bien qui vont prendre de la prison mais ça suffit meme pas…
    pauvre bête 🙁

    Répondre

  • BOURGEOIS

    25 novembre 2022 à 8h50

    HONTE à ces marsouins qui n’ont aucun respect pour ces pauvres bêtes martyres et ne pensent qu’à s’enrichir.
    L!État est complice préférant les chasseurs la corrida et autres activités moyenâgeuse!

    Répondre

  • FAVRE

    25 novembre 2022 à 0h03

    Une vidéo ne veut rien dire, on dirai que c est abandonnée ? Qui laisserait sa ferme abandonné ? Et pour les animaux mort ce n est pas sa faute le temps que l equarissage arrive sa prend quelques jour parfois ….
    Bref comme d habitude les images son visionné sur tout les plan ,mais il y a sûrement une explication !

    Répondre

    • Boutrin

      26 novembre 2022 à 10h20

      C’est évident que ce n’est pas de leur faute, vu la quantité d’excréments dans laquelle patauge les animaux et leurs pauvres corps où ils n’ont que la peau sur les os et rien à manger, comment peut-on dire que c’est truqué??? Mais réveillez-vous et arrêtez de dire que la merde c’est du chocolat. NON à la souffrance et à la maltraitance, c’est intolérable et doit disparaître de notre pays, dit civilisé

      Répondre

    • Betty Lilou

      26 novembre 2022 à 21h53

      C’est une blague vous êtes c’est copain je penses😈😈😈😈😈😈😈

      Répondre

  • Choisnet corinne

    24 novembre 2022 à 21h53

    Des pratiques d élevages intolérables. Que font les autorités sanitaire ? Encore de l argent public utilisé par des bandits..

    Répondre

  • durou

    24 novembre 2022 à 21h09

    scandaleux…Nous vivons dans un monde de fous, comme d habitude l’ état se désengage de tout.
    Arrêtons de se voiler la face. Ont devraient leurs faire subir le même sort ceux qui maltraites les animaux. La prison pour ces gens là…

    Répondre

  • Sisou

    24 novembre 2022 à 17h46

    Qu’on leur face la même chosse à c’est gens la quelle honte

    Répondre

  • Lienard

    24 novembre 2022 à 15h59

    Fermeture et prison pour les responsables.

    Répondre

  • Martin

    24 novembre 2022 à 14h52

    Il faut agir
    Voir avec les élus locaux
    Pauvres bêtes qui n ont même pas la lumière du jour.
    IGNOBLE

    Répondre

    • Svoboda

      25 novembre 2022 à 10h29

      Qu’on installe confortablement ces gens dans les excréments et le fumier jusqu’à l’agonie, et qu’ils remboursent jusqu’au derniers centimes tout ce qui leur a été versé.
      Ce genres de personnes ne sont pas des humains, ils ne sont rien. Ces conditions de vie n’auraient jamais du existées. Chaque jour, l’animal paye un lourd tribut pour la bouche de l’homme……

      Répondre

  • Renaud

    24 novembre 2022 à 14h14

    J suis agricultrices insupportable de voir ces images ,celà donne une image des éleveurs déplorables,met. Non tous n sont pas comme ça ont aimes nos animaux ,le respect de l annimal ,de sont bien être doit être du jour de ça naissance jusqu’à la fin de sa vie , ma devise comporte toi avec eux comme tu aimerais que l’on face avec toi

    Sylvie

    Répondre

  • Agliany

    24 novembre 2022 à 8h34

    Fermer cette ferme!
    Sauver les vaches qui ont survécu!
    Vite le temps presse…empêcher ces individu d’ouvrir à nouveau une ferme laitière

    Répondre

  • Dos Reis Oliveira

    23 novembre 2022 à 23h14

    État d’urgence !!! C’est une honte ! Qu’attendez-vous ???

    Répondre

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Copyright © 2020-2022 Savoir Animal. Tous droits réservés.