ActualitésAnimaux domestiquesEnquête dans les fourrières – Au SIVU du Lot-et-Garonne, où les chats sont traités comme des déchets

One Voice23 juin 20228 min

Cette année, pour la première fois et avec des images jamais vues auparavant, One Voice révèle les dessous des abandons de nos compagnons dans des fourrières françaises. Ici, au cœur du Lot-et-Garonne, les chiens trouvés divaguant et les chats errants sont maintenus dans de terribles conditions. Quelques chanceux seront envoyés dans des refuges afin de trouver une famille. L’immense majorité y périra à l’abandon ou sera abattue.

Nous déposons plainte contre la fourrière pour mauvais traitements commis par un professionnel, demandons la fermeture de ce lieu en son état actuel dans des courriers à la préfecture et au ministère de l’Agriculture. Et nous publions images et pétition sur un site dédié. Nous appelons également à l’élaboration d’un plan d’urgence nationale contre l’errance féline.

Depuis des années, One Voice est engagée contre l’errance féline. Enquête de 2018, pétition contre l’errance féline au niveau national, soutien aux petits refuges, mise en place du programme Chatipi, sensibilisation du public pour déconstruire les préjugés sur les chats… Autant de leviers d’action mis en place par l’association par le passé. Après un signalement concernant divers problèmes à la fourrière de Caubeyres, nos enquêteurs ont donc approfondi les choses.

Site dédié à cette enquête  avec pétition, vidéos et photos, courriers et publications types pour interpeller les autorités :
urgence-errance-feline.fr/

Le SIVU 47, lieu de misère animale

Nous avons découvert des box ouverts à tous les vents, sans eau pendant la nuit… alors que les températures montaient la journée jusqu’à 33 degrés en ce mois de mai. Dans la quarantaine, un petit bâtiment où les chats sont « entreposés » sur des étagères ou à même le ciment dans trois grandes cages vides, les morts sont monnaie courante. En quelques jours, de nombreux chats, en piteux état, ont été placés dans ces cages. Pourtant, on est au printemps et la fourrière n’est pas pleine, les refuges ne tournent pas encore à plein régime.  

On ne le répétera jamais assez : la négligence est une maltraitance !

L’un d’eux, paniqué, affublé du numéro 174, s’est même blessé jusqu’au sang en se jetant contre les murs grillagés (et n’a pas été soigné) ! Un autre y trouva la mort, sans qu’on lui prodigue non plus ni soins ni la moindre attention. Il portait le numéro 162… Un souci tout particulier est en revanche porté à la propreté des lieux…
Les fiches et cahiers de suivi montrent que les chats ne bénéficient pas de soins contrairement aux chiens, et que les causes des décès et des euthanasies ne sont pas renseignées. Une différence de traitement nettement significative.

Des cadavres dans un congélateur

Côté « chambre froide », des cadavres emballés dans six sacs poubelle en papier s’amoncelaient depuis près d’un mois dans un congélateur. À l’intérieur, les corps de douze chatons, huit chats et deux chiens entassés, en attendant le passage de l’équarrisseur une fois le congélateur rempli.
Nos images révèlent aussi que des animaux pourraient ne pas toujours être rendus à leurs humains (un chat noir en l’occurrence, alors même que ces chats sont moins adoptés que les autres à cause de superstitions absurdes).

La fourrière traite donc les chiens et a fortiori les chats comme des déchets, ni plus ni moins.

Contre le SIVU 47, une plainte, des courriers et une pétition

Ainsi informés des conditions de prise en charge des animaux à la fourrière de Caubeyres, nous avons écrit à la préfecture du Lot-et-Garonne et au ministère de l’Agriculture.

One Voice dépose plainte auprès du procureur de la République d’Agen pour mauvais traitements commis par un professionnel. Les manquements sont nombreux : défaut de soins, chats malades et souffrants, chiens insuffisamment nourris, locaux ne répondant pas aux exigences minimales de protection animale, privation d’un abreuvement permanent.

Nous demandons que des poursuites pénales soient engagées à raison des manquements commis par la fourrière de Caubeyres dans l’accueil des animaux errants.

Nous envisageons également de porter plainte auprès du Conseil de l’Ordre contre la directrice qui est aussi la vétérinaire des lieux.

Muriel Arnal, présidente de One Voice déclare:

« Alors que cette structure fait l’objet depuis de nombreuses années de signalements quant aux conditions d’accueil des animaux, particulièrement des chats, la situation ne connaît aucune amélioration. Les animaux, déjà fragilisés par l’errance et l’abandon, ne doivent pas subir une double peine. 

Nous réclamons la fermeture de cette fourrière dans son état actuel (l’équipe de direction devra être remplacée et des travaux de mise en conformité devront être entrepris) et la mise en place rapide d’une structure d’accueil digne qui réponde aux besoins des chiens et des chats.

Nous invitons toutes les personnes sensibles à la cause animale à signer massivement notre pétition sur le site dédié à cette enquête ».

Au niveau national, One Voice demande un plan d’urgence contre l’errance féline

L’errance féline est un cercle vicieux, conséquence de nombreux préjugés sur les chats. En France, plus de onze millions de chats errent dans les campagnes, les villes et les villages. Sans identification, non stérilisés, non castrés. Les portées se suivent et les petits, quand ils survivent, deviennent à leur tour des chats adultes en proie à toutes les maladies et persécutions… eux qui aiment pourtant tisser des relations de confiance et de tendresse avec les humains.

C’est aussi l’occasion d’appeler à nouveau à la mise en œuvre d’un grand plan d’urgence nationale en faveur des chats errants. Nous demandons la création obligatoire d’un lieu de vie pour les chats sans abri dans chaque commune, la stérilisation obligatoire pour les chats qui peuvent sortir et l’interdiction des cessions par petites annonces: notre pétition #UrgenceErranceFéline.


One Voice
Site Web | Autres articles

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Copyright © 2020-2022 Savoir Animal. Tous droits réservés.