ActualitésAnimaux sauvagesDéterrage : 3 nouvelles victoires, 1500 blaireaux sauvés et de nouvelles audiences à venir !

One Voice4 juin 20246 min

De département en département, les parents blaireaux et leurs petits peuvent souffler ! Avec AVES, One Voice  a attaqué les arrêtés des préfets du Morbihan et des Côtes-d’Armor. Dans l’Eure, c’est avec AVES, FNE Normandie et la LPO Normandie que nous avons mené bataille. Les tribunaux administratifs de Rouen et de Rennes nous ont donné raison : les déterreurs laisseront pelles et pioches au garage ce printemps ! Le combat est cependant loin d’être terminé, et de nouvelles audiences sont déjà prévues : en référé à Nantes le 6 juin (pour la Vendée), et au fond à Rennes le 17 juin (pour le Finistère).

Après nos victoires dans l’Aveyron, le Cher et le Finistère, qui ont permis de sauver 800 individus, c’est dans l’Eure, le Morbihan et les Côtes-d’Armor que la justice vient de suspendre le déterrage! Un carnage évité de justesse, puisque près de 1 500 blaireaux y sont tués chaque année après des heures de traque sous terre.

Alors que les chasseurs se préparaient à entrer en action, partout, les juges ont reconnu que ce « loisir » n’était pas justifié et mettait en danger les petits tout juste nés. Au total, ce sont près de 2300 blaireaux qui pourront passer le printemps et l’été en paix !

S’opposer à la vénerie sous terre est un combat de longue haleine que One Voice mène depuis des années, et sur tous les fronts : enquêtes, procédures, sensibilisation du public, plaidoyer auprès des décideurs publics… Partout, les préfectures usent de stratégies pour nous compliquer la tâche. Mais nous ne cédons rien et serons à nouveau présents devant les tribunaux dans les jours qui viennent.

Le 6 juin à 10h, avec AVES et l’ASPAS, nous serons à Nantes pour obtenir la suspension de la période complémentaire en Vendée. Et le 17 juin à 10h30, quelques jours à peine après l’avoir suspendu en urgence, le tribunal administratif de Rennes, que nous avons saisi avec la LPO Finistère, se prononcera définitivement sur le déterrage dans ce département.

Plus que jamais, les blaireaux ont besoin de soutien. Pour eux, nous appelons le public à signer nos pétitions pour interdire la vénerie sous terre et obtenir la protection des blaireaux, et pour une réforme radicale de la chasse.

Les suspensions d’ores et déjà obtenues pour le printemps 2024 à ce jour (3 juin 2024): Finistère, Aveyron, Morbihan, Cher, Côtes-d’Armor, Eure.

Photo : © Tiago Cabral


One Voice
Site Web | Autres articles

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.