ActualitésAnimaux domestiquesPour les chats errants de la Pitié-Salpêtrière, inauguration du Chatipi à l’hôpital le 14.09 à 18h

One Voice13 septembre 20223 min

One Voice, qui lutte contre l’errance féline depuis des années, met en place des partenariats triangulaires avec  des lieux de vie (ou des municipalités) et des associations locales, pour identifier, stériliser les chats sans abri et les relâcher en leur procurant un chalet en bois pour s’hydrater, se nourrir et se réconforter.

C’est donc ce qui s’est passé à l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière à Paris, où l’association locale Nine Lives et l’APHP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris) ont donc signé avec One Voice une convention pour qu’elle prenne en charge la problématique des chats errants de l’hôpital parisien.

Le programme Chatipi permet aux chats sans famille humaine de ne plus souffrir de la misère et de faire de la pédagogie sur les chats ainsi que sur l’errance féline. L’inauguration du chatipi aura lieu à La Pitié-Salpêtrière, le mercredi 14 septembre à 18h.

L’inauguration aura lieu devant le chatipi le mercredi 14 septembre à 18h au niveau des urgences dentaires de l’hôpital (derrière les modulaires de la stomatologie), en présence notamment de Christine Welty, directrice générale de l’APHP et de Sophie Chergui, co-présidente de l’association Nine lives. Enfin, c’est Mathilde Perrot, chargée du programme chatipi de One Voice, qui représentera l’association.

Chatipi, une solution durable au cercle vicieux de l’errance féline

Chatipi est un dispositif à visée éthique visant à créer des espaces pour les chats errants afin de les secourir tout en sensibilisant les citoyens à leur détresse et leurs besoins. Une vingtaine sont en cours de développement. Plusieurs chatipis ont été établis près d’EHPAD, de maisons de santé ou d’autres hôpitaux pour également apporter du réconfort aux résidents, et à proximité d’écoles car le but de One Voice est fondamentalement de faire de la pédagogie sur les chats.
En effet, on décrit trop souvent par erreur ces petits félins comme des animaux indépendants, alors qu’ils sont très affectueux, fidèles et dépendants, ce qui les rend vulnérables en cas d’abandon.

L’errance féline, cela étant, n’a pas l’abandon comme seule source. Ce cercle vicieux part d’a priori erronés sur les chats, notamment qu’ils auraient un besoin intrinsèque de se reproduire pour être heureux, ce qui mène leur famille humaine à ne pas toujours les faire stériliser. De nombreuses naissances de chats ont ainsi lieu dans la nature. Ces chatons, quand ils survivent, sont dans tous les cas frappés par la faim, le froid et les maladies. Ils ne sont ni identifiés ni stérilisés, car leurs humains ne sont parfois même pas au courant que ces chatons existent. Or les portées, dans ces circonstances, ne font que se multiplier. Les municipalités ou lieux de vie doivent gérer ces individus confrontés à la misère, qui affectent également la biodiversité.

Répartition des tâches et des responsabilités à La Pitié-Salpêtrière

One Voice, qui a inventé le concept Chatipi, fournit le chalet et prend en charge les frais vétérinaires et d’alimentation d’une quinzaine de chats au démarrage de l’opération (stérilisation, identification, tests) ainsi que le panneau pédagogique. L’APHP a construit la dalle en béton, et a monté le chalet fourni par One Voice, ensuite aménagé par Nine Lives. L’association locale va gérer les trappages pour la stérilisation des chats et leur suivi sanitaire et quotidien. 

Le site dédié au programme Chatipi a été inauguré au début du mois de mars 2022 et présente de multiples informations sur ce programme pédagogique sur les chats.


One Voice
Site Web | Autres articles

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Copyright © 2020-2022 Savoir Animal. Tous droits réservés.