ActualitésAnimaux sauvagesCampagne d’abattage de chiens errants en Haute-Vienne, victoire par forfait de One Voice

One Voice19 juin 20245 min

Victoire de One Voice par forfait ! Face au tollé suscité par sa décision d’autoriser l’abattage de chiens errants, le Préfet de Haute Vienne vient d’abroger son arrêté, avant même l’audience prévue le 26 juin. Il serait temps que les autorités aient à l’esprit d’autres solutions que tuer. C’est une énorme satisfaction pour One Voice, un soulagement pour les chiens dans la Haute-Vienne.

L’abattage de chiens errants serait-il en train de devenir le nouveau «sport national» sur notre territoire ? Moins de deux mois après la décision de la préfecture de l’Aveyron d’autoriser les louvetiers à tuer les chiens en divagation s’approchant des troupeaux, la Haute-Vienne a décidé d’en faire de même pour les communes de Saint-Paul et Saint-Genest-sur-Roselle. Nous venons de déposer un référé devant le tribunal administratif de Limoges pour demander la suspension en urgence de cet arrêté.

Si la préfecture de l’Aveyron parlait clairement de «destruction des chiens errants, divagants ou malfaisants»; en Haute-Vienne, on préfère le terme de «neutralisation de chiens en divagation». Une dénomination plus policée, qui pourrait faire croire à une finalité différente… Pourtant, c’est bien d’abattages dont il s’agit là une fois encore.

Nouveauté : cette fois-ci, l’arrêté est en vigueur «jusqu’à nouvel ordre» et sans horaire particulier. Les chiens perdus, abandonnés, ou en promenade à plus de 100 mètres de leur famille, et s’approchant des troupeaux pourront donc être la cible de tirs ; même en pleine journée ! En ce qui concerne la sécurité des humains aussi, on repassera…

Les lobbies agricoles et cynégétiques ne se contentent plus d’être autorisés à tuer plusieurs centaines de loups par an. En Haute-Vienne début mai, la Coordination Rurale menaçait même d’avoir recours au braconnage de loups : «Monsieur le Préfet, agissez rapidement sinon nous allons nous organiser». Les politiques français anti-loups/pro-élevage se plient en quatre pour flatter leur électorat, délivrant désormais des permis de tuer des chiens.

Former les éleveurs à la mise en place efficace et effective des mesures de protection ? Rendre obligatoire et subventionner la protection de tous les animaux d’élevage? Avoir recours à des méthodes non létales pour capturer et secourir les chiens victimes d’abandon à la veille des vacances? Pourquoi l’État se fatiguerait-il à protéger brebis, vaches et chevaux voués à terminer à l’abattoir alors qu’il peut tout simplement faire tuer loups et chiens?

Comme nous l’avons fait au fond pour l’arrêté de la préfecture de l’Aveyron, nous attaquons celui de la Haute-Vienne pour protéger les chiens. Et continuons le combat pour les loups, victimes de tirs tout au long de l’année, One Voice continue le combat pour qu’ils puissent enfin vivre en paix. Nous appelons le public à signer notre pétition.


Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.