ActualitésAnimaux sauvagesRecomptage : l’extermination des loups programmée en France et en Europe ?

One Voice12 septembre 2023338 min

Les autorités viennent d’annoncer une nouvelle estimation du nombre de loups en France après une grogne menée tout l’été par les opposants de ces magnifiques animaux, insatisfaits du premier résultat des comptes. Après un premier report de l’annonce du Plan Loup au niveau national, la Commission européenne exhorte les États membres dont la France à mettre en œuvre les dérogations – traduisons : les autorisations d’abattage – à la plus grande satisfaction du ministre de l’Agriculture… Même si le combat est dur, One Voice ne renoncera jamais à se battre pour eux.

Un système agricole intensif à flanc de montagne

Ces dernières semaines, les détracteurs des loups s’en sont donné à cœur joie : les groupements agricoles ont quitté une réunion du groupe national pour faire pression. De leur côté, les présidents des conseils départementaux des Alpes ont larmoyé sur la « prolifération et la menace ».

Leur manège a si bien fonctionné qu’un nouveau comptage a été réalisé pour les arranger. Ô surprise, les chiffres révélés le 6 septembre ont été revus à la hausse, passant de 906 loups annoncés en juin à 1104, soit presque 200 individus.

Ces « pauvres bergers » qui tentent de nous faire croire qu’ils participent à la préservation de la biodiversité en montagne, quand ils font en réalité paître des troupeaux de plusieurs centaines – si ce n’est milliers – de brebis dans des prairie surpâturées, auxquels l’État fournit aide financière et indemnisations sur demande alors même que beaucoup ne protègent pas correctement les animaux qui dépendent d’eux. Ces éleveurs qui ne pleurent qu’une perte financière potentielle qu’ils ne pourront pas vendre à l’abattoir. Et rappelons que les loups ne prélèvent qu’une infime part des troupeaux : ils ne sont à l’origine que de 0,15 % de la mortalité des brebis et agneaux toutes causes confondues (maladies, accidents de transport, chutes, etc.).

Après la France, les loups dans le collimateur de l’UE

Depuis des années, nous alertons l’opinion sur le fait que le nombre de « cibles » à abattre est en constante augmentation – alors même que leur population était moitié moindre à l’époque. Les autorités chercheraient-elles tout simplement à les exterminer à nouveau ?

Nouvelle preuve de la « puissance » du duo mortifère éleveurs-chasseurs, la présidente de la Commission européenne a déclaré en cette rentrée que les meutes constituent un « véritable danger pour le bétail et, potentiellement, pour l’homme », ajoutant à la psychose dont sont victimes les loups depuis le Moyen Âge.

Les attaques sur des humains sont un mythe. L’immense majorité de celles qui sont survenues en France dans un passé lointain ont été perpétrées par des animaux enragés, une maladie désormais éradiquée chez nous. Les loups n’attaquent pas les humains, comme l’explique Nicolas Rossignol, référent au sein du Parc national des Calanques. Pour rappel, on recense 10 000 morsures de chiens par an en France.

Après ces annonces en cascade, la présentation du nouveau Plan Loup, qui devait avoir lieu début septembre, a été reportée à la fin du mois. À force de jérémiades, le lobby agricole, soutenu par les élus locaux et même le président de la République, est parvenu à ses fins. La satisfaction du ministre de l’Agriculture ne laisse rien présager de bon. Depuis le début de l’année, 126 loups au moins ont déjà été abattus : 120 légalement et 6 braconnés.

Nous prenons évidemment part à la consultation organisée par la Commission européenne jusqu’au 22 septembre. Rien ne nous arrêtera pour obtenir la fin des tirs létaux. En attendant, nous appelons le public à signer notre pétition pour mettre fin à la persécution des loups.


One Voice
Site Web | Autres articles

33 commentaires

  • Cathy MIREMON

    5 octobre 2023 à 15h07

    Le loup est un animal noble.
    Magnifique et pas du tout dangereux pour les humains.
    J’ en ai fait l’expérience en Lozère.
    Les loups vivent en meutes, et ils sont intelligents, comme les éléphants. Ils protègent leurs petits, et quand une louve est malade ou tuée par un chasseur de loup, le reste de la meute protège et nourrit les petits orphelins. Les bergers ont un troupeau à protéger, ils sont tenus d’ être présents près des animaux. Je comprends leur détresse quand ils découvrent leurs bêtes massacrées.
    Sommes-nous sûrs qu’il s’agisse de l’œuvre d’un seul prédateur ? Les preuves sont minimes.
    Laissez les vivre !

    Répondre

  • Guy

    22 septembre 2023 à 6h20

    Moi je suis bien content. Même si j’aime les loups, les laisser proliférer est dangereux.

    Répondre

  • Alain

    21 septembre 2023 à 20h32

    Où est le bien être animal lorsque le loup attaque et égorge un mouton ou autre animal domestique ? Personne ‘ne se soucie de sa souffrance quand il est dévoré et laissé vivant avec des blessures insoutenables. Combien de sympathisants du loup ont assisté à l agonie d un mouton égorgé et éventré ? Je vous invite à passer vos vacances et congés à surveiller les troupeaux et après vous pourrez parler et argumenter. Ayez le courage de prendre l engagement d accompagner les bergers et par votre action bienveillante vous participerez à la protection des troupeaux et de votre très chez protégé.

    Répondre

  • Ruby

    18 septembre 2023 à 16h14

    Les chasseurs indemnisent les cultures des agriculteurs avec leurs propres deniers. Que les écolos et défenseurs du loup paient les clôtures patous bergers et la mortalité direct et indirect dû à la prédation
    Après on pourra parler

    Répondre

    • Sing

      21 septembre 2023 à 18h21

      Et l etat indemnise les bergers alors avant de dire des conneries reflechis un peu

      Répondre

  • Stojadinovic

    18 septembre 2023 à 7h35

    Au lieu de s’attaquer à l’inflation, la pollution, la drogue, on s’attaque aux pauvres loups, quelle hypocrisie, où va l’humanité ? On est en train de tout perdre…

    Répondre

  • Frank

    14 septembre 2023 à 18h21

    C’est qui l’ignare?
    L’homme est en train de détruire la planète et vous venez ici avec vos certitude .
    Ont pourrait peut-être essayer de les laisser dans un parc naturel délimité comme ils font en Afrique pour les avoir sous contrôle.
    Mais là-bas presque tous les rhinocéros sont exterminés,
    Ils sont obligés de mettre des garde jours et nuit pour protéger les deux pauvres bêtes qui reste.
    Évidemment la ont est en Afrique ici des zones habitée ou rurale,mais l’homme aura toujours une bonne excuse pour tuer. CQFD.

    Répondre

  • ROBERT

    13 septembre 2023 à 12h30

    Vous refusez systematiquement mes commentaires alors que je suis adhérente à One Voice !!! JE vais envoyer une lettre recommandee à la Direction !!! C’EST HONTEUX !!!

    Répondre

  • Boisson

    13 septembre 2023 à 11h31

    Il faut aussi interdire la pêche, l’agriculture, l’élevage, les randonnées qui abîment la biodiversite. Non mais!

    Répondre

  • Torres

    12 septembre 2023 à 23h37

    Il faut exterminer le loup radicalement.
    Déjà 30 a 40 % de grand animaux sauvages disparus, bouffés par le loup + le bétail qui disparaît .
    Quand Mr le loup aura tué toutes ces bêtes ,
    Et ben cela fera comme au moyen âge ,
    Il s’en prendra aux enfants …..
    Le loup est un animal féroce qui n’esiste pas en s’en prendre a l’homme .

    Répondre

    • Frank

      14 septembre 2023 à 18h09

      Frank

      Répondre

    • astier

      16 septembre 2023 à 21h38

      IL faut vous faire soigner cher monsieur. L’hystérie de soigne très bien.

      Répondre

    • Sing

      21 septembre 2023 à 18h23

      Le loup ne s attaque pas a l homme abruti

      Répondre

  • Aurelie

    12 septembre 2023 à 23h20

    #Sauvonslesloups

    Répondre

  • Bouclier

    12 septembre 2023 à 22h59

    J’ai toujours fait le rêve de pratiquer la vénerie du loup. Je sens que ce la approche…

    Répondre

    • astier

      16 septembre 2023 à 21h39

      LA vénerie sur humain ne doit pas être mal non plus

      Répondre

  • Carlos Domínguez-Vega

    12 septembre 2023 à 20h37

    Sauvons les loups !! Il faut également et absolument interdire la chasse en Europe, elle ne nourrit personne et c’est simplement un stimulant pour les individus désirant tuer sans risquer la prison. Je pense très sérieusement que la chasse est un crime autorisé

    Répondre

    • Mitu Ion

      13 septembre 2023 à 8h54

      On a pas besoin des loups.

      Répondre

      • Frank

        14 septembre 2023 à 18h22

        Ont a pas besoin de toi.

        Répondre

        • astier

          16 septembre 2023 à 21h37

          Tout à fait d’accord.

          Répondre

    • Gelin

      14 septembre 2023 à 7h10

      Si la chasse nourrit personne…alors que font les chasseurs du gibier ?
      Si on arrête la chasse la perte de nourriture pour l’homme devra être compensé par autre chose…..a votre par quoi? Des élevages industrielle tt simplement. Et d’où vient le model industriel agricole…..?des villes….nous on vie a la campagne les chasseurs, on est autonome.resté dans vos villes et vos cage a hêtre humain….. vous êtes a l’origine du boom économique….pour faire de l’oseille c’est beaucoup plus simple quand il y a beaucoup de monde au même endroit……

      Répondre

      • Rougeoreille

        15 septembre 2023 à 12h11

        Arrêter de dire des absurdités j habite en sologne et ses tous ses gros bourgeois des grandes villes qui viennent. Pour un balle trap sur cible vivant et en parke fermé. Bien sur vous été chasseur donc vous défendez votre business. Cdt

        Répondre

      • astier

        16 septembre 2023 à 23h40

        Selon l’Office français de la biodiversité, près de 22 millions d’animaux ont été tués à la chasse Qui croira que tous ces pauvres animaux finissent dans les rayons des supermarchés ?

        Répondre

      • KLOSE

        21 septembre 2023 à 18h33

        Et bien par la présence des grands prédateurs..

        Répondre

    • astier

      16 septembre 2023 à 21h37

      Tout à fait d’accord avec vous. La chasse devrait être supprimée.

      Répondre

  • MadMas

    12 septembre 2023 à 19h59

    Le loup est un problème pour la biodiversité. Celà paraît étonnant à dire, mais c’est pourtant une réalité. Bien sûr, dans des régions presque vides de présence humaine, le loup joue son rôle. Mais dans des régions comme les nôtres où la présence de l’homme est déjà un facteur problématique pour la biodiversité, le loup agit comme une surinfection et en plus il s’attaque aux troupeaux. On sait déjà que dans certaines régions, la population de mouflons est en chute libre !!! Sans vouloir l’exterminer, il faudrait le confiner sérieusement dans des endroits où il peut accomplir sa vie et ne pas mette en danger la faune locale.

    Répondre

    • astier

      16 septembre 2023 à 21h36

      Le mouflon est une espèce apportée sur le continent pour la chasse, parlons aussi des massacres répétés de bouquetins pour soi disant lutter contre la brucellose. après il est facile d’accuser le loup de tous les dangers. Quant à confiner une meute de loups… SI les éleveurs utilisaient les généreuses subventions pour protéger leurs troupeaux le loup ne poserait pas de problèmes comme dans nos pays voisins comme l’Espagne qui a renoncé à la chasser ou dans les pays de l’Est (Slovenie, Slovaquie…)

      Répondre

  • THIERRY Lepesqueur

    12 septembre 2023 à 18h46

    Tout simplement lamentable ! Les éleveurs sont indemnités par l’état et par leur assurance, sauf que l’assurance il faut la payer et que les francont pris la mauvaise habitude de vouloir tout gratuitement. Foutez la paix aux loups et à tous les animaux ! Le chasse devrait être interdite ce n ‘est qu’une tuerie pour des pauvres gugus ivres de sang! La chasse n’a plus aucue raison d’exister alors même que des dizaines d’espèces sont menacées de disparition! Ah j’oubliai il faut mettre l’électorat dans.s sa poche.

    Répondre

    • Caribou 28

      13 septembre 2023 à 8h29

      Pauvre ignare tu n y connaît rien et tu donne un avis éclairé
      L éleveur n attend pas une indemnité il veut vivre de son travail
      Le jour où le loup ou même le gentil goupil va bouffer ton chat tu auras une indemnité tu pourra t en acheter un autre
      Quand a la chasse tu a l air vraiment trop obtus pour que l on t explique

      Répondre

      • astier

        16 septembre 2023 à 23h45

        J’ai travaillé 17 ans à l’ONC et je n’ai jamais entendu qu’un renard ait tué un chat. C’est un peu comme si le loup s’en prenait au lynx Les prédateurs ne se mangent pas entre eux. Le renard n’est pas suicidaire, il n’a pas envie d’avoir les yeux crevés. Il préfère s’attaquer à ces cibles plus faciles. On avait d’ailleurs remarqué que les prédations dans les poulaillers (mal sécurisés), diminuaient très fortement un mois avant l’ouverture de la chasse. Pourquoi, parce que maitre Goupil pouvait s’en prendre aux faisans d’élevage lâchés un peu avant l’ouverture de la chasse. C’est d’ailleurs pour cela que les chasseurs veulent l’exterminer.

        Répondre

      • Carlos Domínguez-Vega

        21 septembre 2023 à 12h20

        La chasse est un crime légal. Cela permet de tuer et satisfaire son plaisir sans risque de terminer en prison

        Répondre

    • Coll

      13 septembre 2023 à 9h19

      Bonjour Thierry . Tu est très mal informé,tu n’as du lire que la propagande one voici.Grosse ERREUR.

      Répondre

    • astier

      16 septembre 2023 à 21h44

      D’accord avec vous. Dans son précédent rapport la Cours des Comptes, qui n’est pourtant pas le fan club de Greta Thunberg, avait résumé ainsi “la France est le pays qui dépense le plus pour protéger ses troupeaux et c’est le pays où le loup pose le plus de problèmes”. Quand vous vous rendez en Slovaquie ou en Slovénie, les éleveurs vous regardent avec condescendance. Le loup ? pas problème, clôtures et chiens !

      Répondre

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.