ActualitésAnimaux domestiquesPour mettre en sécurité les chats errants de Briançon, inauguration du Chatipi le 30 avril 2024 à 17h

One Voice23 avril 20243 min

One Voice, qui lutte contre l’errance féline depuis des années, met en place des partenariats triangulaires avec des municipalités ou des lieux de vie, et des associations locales, pour identifier, stériliser les chats sans abri et les relâcher en leur procurant un chalet en bois pour s’hydrater, se nourrir et se protéger.
L’association SOS Chats des rues du Briançonnais, située dans le département des Hautes-Alpes, très investie dans la protection des chats errants, a contacté l’association One Voice pour prendre en charge la situation dans la ville avec l’aide de la mairie de Briançon. Le programme Chatipi permet donc aux chats sans famille humaine de ne plus souffrir de la misère. L’inauguration du Chatipi aura lieu à Briançon, le mardi 30 avril à 17h.

L’inauguration aura lieu le mardi 30 avril à 17 h 00, devant le Chatipi implanté au « Petit Bois » de la route des Toulouzannes à Briançon. Elle se fera en présence de Monsieur Hervé Boulais, conseiller municipal délégué à la culture, au tourisme et à l’embellissement de la ville et de la Cité Vauban et de l’association SOS Chats des rues du Briançonnais, avec la participation de sa présidente Madame Jacqueline Gaillard, sa vice-présidente Madame Dominique Chone, sa secrétaire Madame Rachel Touverey Praly et sa trésorière Madame Caroline Vassault. L’association One Voice sera de son côté représentée par Madame Mathilde Perrot, responsable des projets Chatipi.

Chatipi est un dispositif éthique visant à créer des espaces pour les chats errants afin de les secourir tout en sensibilisant les citoyens à leur détresse et leurs besoins. Une vingtaine sont en cours de développement. Plusieurs Chatipis ont été établis près d’EHPAD, de maisons de santé ou d’hôpitaux pour également apporter du réconfort aux résidents, et à proximité d’écoles car le but de One Voice est de sensibiliser l’opinion sur les chats.

En effet, ces petits félins sont trop souvent décrits à tort comme des animaux indépendants sachant se débrouiller seuls. En réalité, pour les millions d’entre eux condamnés à une vie d’errance, les conditions de survie sont misérables : en proie à la faim, la soif, aux maladies, aux intempéries, parfois à la violence humaine… Issus de chats de maison non stérilisés, les chats errants sont voués au cycle infernal des reproductions, entraînant bagarres, maladies et blessures non soignées. Lorsque les chatons nés à l’extérieur survivent, ils sont à leur tour condamnés à cette vie de misère, perpétuant les naissances indéfiniment.

One Voice, qui a inventé le concept Chatipi, a fourni le chalet, les chatières et les panneaux pédagogiques. Les frais vétérinaires (stérilisations, identifications, tests) de 15 chats seront également pris en charge, en plus de plusieurs kilos de nourriture afin d’aider au démarrage de l’opération.

La mairie, de son côté, a fait couler une dalle en béton et monté le chalet ainsi que l’enclos grillagé pour le protéger.

Enfin, l’association SOS Chats des rues du Briançonnais, déjà très active dans ce domaine avec plus de 150 chats errants stérilisés annuellement, assurera le suivi sanitaire de la population féline vivant au Chatipi, et se chargera des trappages, du nourrissage, des frais vétérinaires au long cours et du nettoyage du chalet. En tout, une quinzaine de chats devraient bénéficier du Chatipi de Briançon.

Le site de One Voice dédié au programme Chatipi présente de multiples informations concernant ce programme pédagogique sur les chats. Nous appelons le public à signer notre pétition demandant un plan d’urgence sur l’errance féline.


Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.