ActualitésPolitique & AnimauxLe parti animaliste : un programme ambitieux pour les animaux

Ariane Martin10 mai 20243 min

Amener la cause animale et le droit des animaux dans le débat politique, tel est la mission du Parti animaliste que notre antenne alsacienne a totalement fait sienne. Le constat est sans appel, cette cause est -au niveau politique- majoritairement passée sous silence.

Le Parti animaliste a été créé en 2016 pour faire progresser les droits fondamentaux des animaux, qu’ils soient d’élevage, domestiques ou sauvages.

Notre jeune parti politique est entièrement dédié à la cause animale, et est animé par un désir de justice et de progrès.  Il propose une évolution de la société qui tient compte des intérêts des animaux et qui repense la relation entre les animaux et les humains.

C’est un parti épris de respect de tout être sensible qui dépasse donc les clivages politiques.

Toute personne convaincue par ces idées, peut proposer son aide quelles que soient ses compétences, moyens et disponibilités.

L’antenne alsacienne du Parti animaliste (de la même façon que les autres antennes locales) organise régulièrement des actions au niveau local pour faire connaître le programme ambitieux du Parti animaliste.

Au cours de ces actions (tenue de stand, distribution de tracts, organisation de réunions…), nous mettons en avant les 5 thèmes principaux du programme : une santé protégée, une agriculture d’avenir, une terre vivable, une société apaisée et un panier durable. Ces objectifs ne peuvent être atteints qu’en tenant compte des animaux, et en repensant notre relation aux animaux.

Quand on parle par exemple de « protéger notre santé », il est évidemment nécessaire d’aborder le sujet des élevages intensifs, qui en plus de représenter une grande souffrance pour les animaux, constituent un risque majeur en matière d’apparition de pandémies de type zoonoses. Le problème de l’antibiorésistance du fait de l’utilisation massive d’antibiotiques dans les élevages pose également un problème de santé majeur.

L’expérimentation animale est aussi un thème important. Le Parti animaliste milite pour que tous les moyens soient mis en œuvre pour que ces expérimentations soient remplacées par des expérimentations non animales.

A proximité de Strasbourg, le Silabe, Centre de primatologie continue d’accueillir 600 primates de plusieurs espèces différentes tous destinés à l’expérimentation animale.

Notre programme propose de réorienter l’agriculture vers une végétalisation massive de notre production et de notre consommation et prône une agriculture innovante et plus respectueuse des animaux.

Pendant nos actions locales, nous rappelons surtout en ce début d’année, que les élections européennes du 9 juin 2024 constituent un enjeu majeur et une occasion importante pour faire progresser la cause des animaux.

En effet, c’est bien à l’échelle de l’Europe que se jouent de nombreux dossiers affectant le monde animal et par extension, les humains : c’est là que sont déterminées, par exemple, les conditions de transport des animaux d’élevage, les modalités de pisciculture ou d’expérimentation animale.

Le Parti animaliste avait créé la surprise lors des élections européennes de 2019 en obtenant un score de 2,17%, le plaçant devant des partis plus installés. Ce score démontrait déjà l’attente de la société concernant l’évolution de la cause animale.

Nous estimons qu’aux élections du 9 juin 2024, le score de 5% est tout à fait atteignable, ce qui nous permettrait d’obtenir plusieurs députés européens. Nous avons besoin, pour atteindre ce score, de toutes les bonnes volontés disponibles !

Que ce soit pour vous informer sur notre programme, faire un don (déductible des impôts), adhérer, vous inscrire à notre lettre d’information ou participer à nos actions sur le terrain, vous trouverez plus d’informations :


Ariane Martin
Site Web | Autres articles

Correspondante du Parti animaliste pour le Bas-Rhin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.