Numéro 11Environnement« Lumière sur le vivant », nouveau média pour une reconnexion au vivant

Adeline Soler17 avril 20233 min

Je suis Adeline Soler, engagée pour la planète, défenseur du règne animal, du règne végétal et des océans. Je suis une enfant des campagnes, qui a grandi entre la Loire et la Sologne. Depuis mon plus jeune âge j’ai toujours vécu entouré d’animaux. J’ai eu la chance d’avoir des parents qui m’ont transmis l’amour et la protection de la faune sauvage ou domestique. 

Protéger est inné chez moi. Adolescente, je souhaitais ainsi protéger nos océans et sa vie marine. Ne pouvant faire des études en biologie marine ou en océanographie, je me suis tournée vers la géographie et la cartographie des risques naturels. Puis j’ai endossé l’uniforme dans l’armée de l’air pour protéger tous ceux qui en auraient besoin, même au prix du sacrifice suprême.

Mais la vie est ponctuée d’expériences qui nous ramènent à notre essence même. Ainsi mon engagement pour la protection du vivant dans sa globalité s’est affirmé à la suite de déclics majeurs.

Le premier s’est produit lorsque, en pleine carrière militaire et ayant participé à de nombreuses opérations, je ne voyais plus rien hormis le côté de plus sombre de l’humanité. C’est en posant mon uniforme après des années de service et en effectuant un voyage de 10 mois à l’autre bout du monde pour partir à ma propre rencontre, que j’ai retrouvé la beauté de la vie. Dame Nature avait été ma meilleure thérapeute.

C’est un deuxième déclic en 2022 qui m’a amenée à tourner définitivement la page après 12 ans dans le domaine de la Défense. J’étais alors analyste géopolitique et lorsque je définissais mon métier, le constat était effarant car je n’y voyais plus que “l’étude de la misère du monde”.

Mais dans cette crise exacerbée que vit l’humanité à l’heure actuelle, je trouve de l’espoir et a contrario j’ai envie de montrer la beauté de la vie, du vivant et de toutes ces merveilles qui m’avaient réconciliées jadis avec ma propre existence et qui continuent à me donner le sourire. 

Je ne suis pas scientifique, je ne suis pas vétérinaire et je n’ai pas de baguette magique pour sauver tous les êtres vivants qui seraient dans le besoin dans notre vaste monde. 

A mon humble niveau, je suis bénévole quand je le peux, je protège la faune et la flore qui m’environnent et je sensibilise mon entourage. Mais ce n’est pas suffisant. Comme j’aime voyager, découvrir le monde, photographier, écrire et transmettre la beauté du vivant qui nous entoure, j’ai décidé de concilier l’ensemble de ces passions en devenant Journaliste Reporter d’Images. Être témoin de notre époque en utilisant les médias à bon escient est un moyen que j’emprunte pour faire ma part et pour impacter avec ma sensibilité.

J’ai donc créé “Lumière sur le vivant », qui est un nouveau média indépendant où je réalise tout de A à Z.

Je propose ainsi, une série de reportages et de contenus à impact positif pour vous faire découvrir ou redécouvrir la beauté du vivant, des espèces animales et végétales autour de chez vous ou aux quatre coins de la planète.

Ce sont aussi des rencontres, des interviews, avec des hommes et des femmes qui par leur métier, leur passion ou leur art, œuvrent avec leur cœur pour la préservation de ce vivant si précieux.

Je propose ainsi de vous emmener sur le terrain en exploration à mes côtés.

Ainsi le message de mon projet de cœur est de « (R)éveiller les consciences pour une (re)connexion au vivant ». 

L’émerveillement et les émotions issues de mes réalisations (reportages, articles, interviews…) sont des pierres angulaires afin de raviver les liens entre L’Homme et tous les autres êtres vivants de notre belle planète, en touchant l’âme, ouvrant le cœur et mettant un sourire sur chaque visage.

Pour moi « chaque vie compte aussi humble soit-elle ». C’est mon crédo. Je ne pourrais vivre sur une planète où toutes ces merveilles disparaîtraient.

« Lumière sur le vivant » a été lancé au printemps avec un premier reportage réalisé chez Apus Apuces, un centre de soins de la faune sauvage du Loiret. Les héros anonymes qui œuvrent dans cette association sont un bel exemple. Chacun d’entre nous peut agir comme eux, à son propre niveau. Alors pourquoi pas vous ?Je vous dis à bientôt pour de nouveaux reportages.


Adeline Soler
Autres articles

Engagée pour la planète, défenseur du règne animal, du règne végétal et des océans

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous vous suggérons