Numéro 4Animaux domestiquesL’Arche des Associations, un OVNI dans l’espace associatif

L'Arche des Associations15 juillet 20216 min

L’Arche des Associations est considérée comme un OVNI dans l’univers associatif animalier car elle demeure « inclassable. » Depuis cinq ans, elle avance avec pour devise en étendard : fédérer, soutenir et accompagner. Mais de qui et de quoi s’agit-il ? Vous donnez votre langue au chat ?  Alors suivez-nous !

Son modèle est pour l’instant unique et inédit. Il risque de le rester encore longtemps sans présager de son devenir car il est évolutif. L’Arche des Associations cherche à s’adapter en permanence aux besoins des petites associations du milieu animalier qu’elle accompagne. Celles qui oeuvrent dans l’ombre animées d’une implication sans borne tout en étant rarement mises sous les feux de la rampe.

Autre particularité de l’Arche des Associations, elle réunit deux familles associatives qui agissent en général sur des voies parallèles et ont tout intérêt à unir leurs forces et connaissances. A savoir les associations de médiation et de protection animales qui de par leurs différences peuvent enrichir réciproquement leurs compétences et expériences.

Genèse … Il était une fois !

L’Arche des Associations a vu le jour grâce à Jean-Philippe Darnault qui avait à cœur de mener ce projet associatif. PDG d’une enseigne bien connue, il est aussi à titre personnel très engagé dans de nombreux domaines. Il lui manquait juste la personne et désormais l’équipe pour porter et développer cette fédération.

La 1ère vision qui s’est imposée a été celle de rassembler en vertu du principe de « l’union fait la force. »

En 2015, l’aventure débute avec une feuille de route qui s’est enrichie au fur et à mesure du temps et un credo, celui de cerner le mieux possible les besoins de ces petites associations de terrain et y répondre.

Vu, je n’avais pas vu !

Le 1er qui s’est imposé a été ce besoin criant de visibilité. « Rapidement, nous avons pu satisfaire aux attentes des petites associations membres en leur proposant une présence sur le plus grand salon animalier de France : un 1er stand de 70m2 offert par notre principal partenaire et soutien Animalis sur Animal Expo Paris. Un stand qui s’est rapidement transformé pour devenir désormais un pavillon de 370 m2 » commente Jean-Philippe Darnault. Une aubaine inespérée sur ce salon qui draine en moyenne 50 000 visiteurs ciblés. Parallèlement des actions solidaires ont été mises en place au sein des 40 magasins de l’enseigne Animalis pour des journées de collectes et d’adoptions. Enfin, grâce au réseau du comité de l’Arche des Associations et à sa marraine Laetitia Barlerin, une visibilité médiatique (TV, radio, presse.) a été possible.

Visibilité qui se fait aussi au travers d’évènements créés et organisés par l’Arche des Associations. Le 1er a été une  conférence donnée en plein cœur de Paris avec le Père Guy Gilbert, intitulée « Un certain voyage au pays de la médiation animale ». D’autres ont suivi depuis avec, notamment, les 1ères Assises de la Prévention et Protection Animale© en mars 2019 avec pour thème : « Maltraitance animale : boîte à outils pour la combattre. » Un grand succès qui a motivé une 2nde édition entièrement dédiée à «  #l’adoption en solutions. » Celle-ci se tiendra le 23 octobre 2021, à la Mairie de Saint Mandé privatisée pour l’occasion, avec la présence exceptionnelle de personnalités, de politiques et bien évidemment de représentants d’associations. 

Indépendantes mais plus jamais seules !

Progressivement, ce sentiment d’isolement, qui fait aussi partie des besoins exprimés s’est estompé et a été remplacé par un esprit d’entraide, de solidarité inter-associations. Un groupe ouvert sur Messenger permet d’échanger quotidiennement, de se soutenir moralement et de faciliter les partages d‘expériences même à distance. Une grande famille s’est alors formée, des liens se sont créés ou resserrés !

Dès que l’occasion s’en présente, l’Arche des Associations se mobilise aussi pour faire entendre la voix de ses membres auprès des représentants politiques de notre pays. Cela a été notamment le cas pendant la crise sanitaire et désormais à la suite du dépôt de la PPL* (* proposition de loi) « Bien-être Animal ».

Qui détient le savoir, détient le pouvoir !

Beaucoup de facteurs entrent en ligne de compte pour décrire ce besoin qu’est celui d’une montée en compétences des associations. Outre l’aspect temps qui est souvent restreint, il faut savoir conjuguer avec la disparité des profils des bénévoles, la complexité de la loi voire le vide juridique. Il est souvent difficile de cumuler tous ces savoirs et compétences. Une association, rappelons-le, reste une entreprise avec pour seule différence le but qui se veut et se doit d’être non lucratif. En dehors de cet aspect, les rouages sont les mêmes à la nuance près : le temps imparti pour gérer le fonctionnement de l’association. Il dépend de la disponibilité et de la mobilisation de ses bénévoles. A ce stade, il n’existe pas de salariés et rarement des personnes à temps complet. Pour y suppléer, à l’Arche des Associations, des experts s’engagent à offrir leurs connaissances : juridiques avec les services bénévoles d’une avocate spécialiste du droit animalier ou encore en communication avec des professionnels membres du comité qui donnent de leur temps pour réaliser documents, sites, logos et prodiguer des conseils d’experts. Il existe également des partenariats avec des organismes de formations tels que l’ISTAV, HUMANIMAL 1ers secours animaliers ou le Centre du Bien-être Animal Formations CBEAF.

Toujours et encore des moyens… Pour mettre de l’huile dans les rouages !

Enfin le nerf moteur commun à toute organisation pour assurer son bon fonctionnement reste celui des moyens matériels et financiers. Pour ce faire, des opérations de collecte sont organisées à l’échelon national et des partenaires se mobilisent pour la bonne cause. Parmi les aides régulières,  il y a par exemple : le mini-don en magasins Animalis,  la participation aux Trophées pet friendly, etc. Sachant que l’intention première de l’Arche des Associations n’est pas de se substituer au rôle dévolu à une fondation. Et Jean-Philippe Darnault de préciser : « Nos intentions s’inscrivent plus dans la satisfaction des trois premiers besoins  et d’autres sur lesquels nous travaillons actuellement. »

Votre visa pour l’embarquement ?

Aujourd’hui, l’Arche des Associations accompagne près de 40 associations sélectionnées par le comité. Tous les 2 ans,  un appel à candidatures est lancé. La demande se fait à partir d’un dossier* soumis au Comité qui, après délibérations, validera ou non l’intégration. L’objectif  n’est pas de cumuler le nombre de membres mais de proposer  des profils différents, de réussir l’accompagnement et de favoriser le développement de ceux et de celles qui s’engagent véritablement au service de la cause qu’ils défendent et soutiennent.

Tout est une question de motivation et d’engagement … Seuls on va plus vite, ensemble on va plus loin !

*Prochain appel à candidatures : décembre 2021 – janvier 2022 – Justifier de 3 ans d’existence pour son association

www.arche-association.fr

https://www.facebook.com/archeassociation

https://www.linkedin.com/company/l-arche-des-associations/

https://www.instagram.com/arche_des_associations/

Site Web | Plus de publications

Newsletter

Copyright © 2021 Savoir Animal. Tous droits réservés.