ConsommationActualitésFromages Chevenet : 5 supermarchés suspendent leurs approvisionnements

L214 Ethique & Animaux30 octobre 20225 min

L214 salue les distributeurs pour leur responsabilité

Informées ce mercredi 26 octobre par L214 des pratiques d’élevage déplorables de l’entreprise Chevenet, 1er producteur européen de fromages de chèvre « fermier », les enseignes Carrefour, Monoprix, Auchan, Système U et Grand Frais ont annoncé qu’elles suspendaient les approvisionnements des produits concernés.

L214 a en effet décidé d’informer les distributeurs commercialisant les fromages de chèvre de l’entreprise Chevenet, vendus sous les marques Grandjean, Le Chevrier des Crays, Chevenet. Environ 50 %1 de sa production fromagère était jusqu’alors vendue en supermarchés, notamment à Carrefour, Monoprix, Auchan, U et Grand Frais.

La réaction de Carrefour

« 1. Les pratiques mises en évidence par la vidéo transmise ce jour par L214 sont inacceptables, contraires aux valeurs de Carrefour et à nos règles très strictes en termes de bien-être animal.
2. Carrefour suspend immédiatement les approvisionnements de l’ensemble des produits issus de ce fournisseur et utilise sa procédure de retrait/rappel produits pour retirer dès aujourd’hui de ses rayons l’ensemble des fromages issus de ce fournisseur.
3. En parallèle de l’enquête lancée par les autorités administratives, Carrefour lance sa propre procédure d’enquête interne et décidera à l’issue le cas échéant de résilier totalement ce fournisseur et de porter plainte.
 »

La réaction de Monoprix

« Suite à votre dépôt de plainte contre l’élevage du fournisseur de fromages de chèvre CHEVENET pour mauvais traitement et pratiques commerciales trompeuses, nous avons immédiatement décidé de suspendre les approvisionnements des produits concernés dans nos magasins et en ligne.
Une note a été diffusée en ce sens à l’ensemble de nos magasins dès la fin de matinée.

Monoprix est engagé depuis plusieurs années dans une démarche de qualité et de respect du bien-être animal, en étroite collaboration avec ses fournisseurs et ne peut accepter de telles pratiques.
Nous sommes particulièrement vigilants quant aux conditions de fabrication et d’élevage des produits proposés dans nos magasins. Le bien-être animal fait partie intégrante de notre charte éthique fournisseurs, applicable à l’ensemble de nos approvisionnements.
 »

La réaction de Auchan 

« Nous souhaitons vous informer qu’en accord avec notre fournisseur Chevenet, nous avons décidé de suspendre la vente des produits provenant de sa fromagerie dès lors que nous avons appris que des pratiques contraires à notre politique de bientraitance animale lui étaient reprochées. »

La réaction de Système U 

« Après étude des éléments de l’entreprise Chevenet, nous avons fait le choix de retirer de la commercialisation les références de ce fournisseur et de soulever temporairement les approvisionnements dans l’attente d’éléments complémentaires. »

La réaction de Grand Frais 

« Nous condamnons fermement les pratiques exposées au sein de cette vidéo qui sont diamétralement opposées à nos valeurs. Suite aux différents échanges que nous avons eus avec le fournisseur, nous avons pris la décision de suspendre les approvisionnements de ses produits.
Nous prendrons le temps de mener toutes investigations nécessaires. 
 »

Rencontré par L214, le grossiste METRO n’a pour l’instant pas réagi.

→ Consulter la liste des distributeurs de Chevenet

Pour Bérénice Riaux, porte-parole de l’association L214 : « Cet engagement rapide des distributeurs est un excellent indicateur de la place croissante que prend la condition animale dans le cahier des charges des entreprises agroalimentaires. C’est aussi un signal important envoyé aux producteurs : les conditions d’élevage, de transport et d’abattage des animaux font désormais partie des points d’attention de la grande distribution, soucieuse de répondre aux préoccupations des consommateurs concernant le traitement réservé aux animaux. Les entreprises que nous avons rencontrées se sont montrées très sensibles aux images de l’élevage de chèvres appartenant à Chevenet. Leur réaction est encourageante car leur responsabilité est immense pour faire reculer les pires pratiques d’élevage. Nous les félicitons pour leur engagement. »

1. Guignier B., « Un fromager conquérant »alimentarium.org, 19 mars 2018.


L214 Ethique & Animaux
Site Web | Autres articles

Il y a un commentaire

  • Bareggia

    31 octobre 2022 à 19h32

    Enfin ! Une prise de conscience grâce au courage de militants qui remontent leurs manches et prennent leur courage à deux mains pour lever le voile sur des pratiques proprement intolérables. Dès lors qu un animal entre bien malgré lui dans une logique de profit immédiat, on lui dénie toute existence, toute sensibilité, tout droit au respect dont tout être vivant devrait bénéficier. Honte sur les hommes qui intègrent des animaux dans leur logique sordide et gloire à ceux qui les dénoncent. Loin des polémiques, des vegans qu on voudrait réduire à de tristes sites. Chapeaux bas, bravo pour vos combats, images intolérables qui doivent vous poursuivre mais que vous devez montrer pour tenter de rendre le monde un peu moins dégueulasse. Et je pèse mon mot.

Les commentaires sont fermés.